Est-ce à la loi de décider de mon bonheur ? Dissertation

Est-ce à la loi de décider de mon bonheur ?
Dissertation qui s'intéresse au bonheur de tout qui semble dépendre de la loi.
№ 18861 | 1,035 mots | 0 sources | 2010
Publié le août 13, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La vie en communauté implique la présence de lois. Si celles-ci sont oppressives, si au lieu d'assurer sécurité et prospérité à tous ceux qui y sont soumis, elles gênent sans cesse toutes nos actions et brident la moindre de nos initiatives, alors elles empêchent clairement le bonheur personnel mais également celui de tous nos congénères. La révolte ne tardera donc pas à gronder, avec son lot de périls et de misères. Il semble donc bien que nous attendons de la loi un minimum qu'elle assure les conditions de notre bonheur, ne serait-ce qu'en ne devenant pas l'une des causes de notre malheur.

Extrait du document:

Enfin la vie heureuse comme fin de la cité. On peut ainsi avec Aristote considérer que « la vie heureuse » est la fin même de la communauté politique, et en partant ce qui distingue cette forme de vie en commun des autres. En effet, si le but de cette première communauté qu'est la famille est selon lui d'assurer la survie au quotidien de ses membres, et si tout le sens de la communauté de type économique qu'est le village est d'assurer cette même survie dans la durée, la communauté la plus parfaite de toutes qu'est la cité aura quand à elle pour tache principale d'assurer le bien vivre de ses membres : ce n'est plus alors de survie qu'il s'agit, mais d'une vie tout à la fois vertueuse et heureuse.
  • Dissertation se demandant s'il est préférable de connaître un bonheur même illusoire ou s'il faut préférer la vérité même si sa satisfaction n'offre pas le même plaisir.
    № 24209 | 1,085 mots | 0 sources | 2011 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Sujet d'oral d'admission au Capes qui cherche à établir le problème qui semble essentiel à la compréhension du rapport entre ces deux notions : le temps est-il un obstacle ou une condition au bonheur.
    № 11692 | 1,310 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation sur la citation extraite du " Journal " de Jules Renard : « Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d’attente ».
    № 1295 | 805 mots | 0 sources | 2007 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires