Est-ce dans la solitude que l’on prend conscience de soi ? Dissertation by Gachoucha

Est-ce dans la solitude que l’on prend conscience de soi ?
Dissertation philosophique portant sur la connaissance de soi et le besoin d'autrui dans cette recherche.
№ 7757 | 2,890 mots | 0 sources | 2008
Publié le août 21, 2008 in Philosophie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce qui distingue l'homme de l’animal, c’est que l'homme a la faculté de prendre conscience de lui-même et de se prendre pour objet de pensée.
Cette prise de conscience menée à terme, suppose la découverte d’un «je» particulier, qui entraîne ensuite la connaissance de ce «je».
Si la prise de conscience répond à la question « suis-je ? », comment l'homme peut-il parvenir à une connaissance de lui-même qui soit la plus authentique et complète possible ?

Extrait du document:

La conscience de soi ne peut être que collective, dans la mesure où elle est le résultat et le produit d’une histoire dont fait partie autrui et d’un certain nombre de circonstances. Selon Nietzsche, la conscience est « un réseau de communication entre les hommes », ce qui implique des liens, des relations entre les hommes. Cette vision de la conscience nous montre bien qu’elle n’est pas innée mais qu’elle est le résultat de plusieurs individus, consciences. Pour affirmer cela, il faut partir du constat que l’homme ; caractérisé par sa faiblesse dans un monde hostile n’aurait pas su survivre sans l’aide d’autres hommes, cette vie collective apparaît comme une nécessité, or comment assurer un lien entre les hommes ? C’est justement la conscience qui permet la communication, et c’est cette communication qui permet ce fameux lien.

Commentaires