Est-ce seulement en vue du bonheur qu'il faut être vertueux ? Dissertation

Est-ce seulement en vue du bonheur qu'il faut être vertueux ?
Dissertation de philosophie visant à déterminer s' il est possible de concevoir une situation où la pratique de la vertu et la possession du bonheur peuvent être une même chose.
№ 16674 | 1,560 mots | 0 sources | 2010
Publié le juin 08, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Être vertueux se résume à ne vouloir rien d'autre que ce qui est prescrit par celle-ci. Le bonheur est un état maximal et durable de bien être, un rapport harmonieux avec la réalité, rien ne vient troubler l'âme. La notion de devoir quand à elle est liée à la vertu et consiste à faire ce que nous commande un code moral, un ensemble de valeurs véhiculées par la société, la religion. La vertu semble être une condition indispensable au bonheur. Elle permet de ne pas suivre ses penchants égoïstes, ses désirs irrationnels qui ne mènent qu'à la douleur et à la frustration. La vertu permet une existence sans troubles et plaine de sérénité. Ainsi c'est en étant vertueux que l'on peut accéder au bonheur.

I – Seul le bonheur rend vertueux, on est vertueux pour le bonheur sinon on ne serait pas vertueux
II – Ce n'est pas pour le bonheur que l'on est vertueux, on est vertueux par la capacité « d'agir par devoir »
III – Le bonheur réside dans l'exercice de la vertu même

Extrait du document:

La vertu semble être un moyen pour être heureux. Sa nécessité est conditionnée par la vie heureuse. Le sage qui est donc sage ne peut pas ressentir l'injustice ou la malhonnêteté. La vertu n'est plus l'objet d'un effort mais elle est dessinée, ancrée dans le sage. C'est parce qu'il est heureux que le sage est vertueux et c'est par ce qu'il est malheureux qu'un homme sera injuste ou malhonnête.

Commentaires