Être raisonnable, est-ce renoncer à ses désirs ? Dissertation by phinette

Être raisonnable, est-ce renoncer à ses désirs ?
Dissertation de philosophie sur le désir et la raison. Réflexions à partir de nombreux exemples littéraires et citations philosophiques.
№ 1440 | 920 mots | 2 sources | 2007
Publié le oct. 10, 2007 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Si un homme doit choisir entre son bonheur et son devoir, il doit choisir son devoir. L’homme est le seul être vivant à faire ce choix, car il est le seul à posséder une raison. Pour la raison, l’homme est capable de renoncer à ses désirs. Être raisonnable dans certains cas, c’est bannir ses envies. La sagesse ne commande pas de détruire tous ses désirs mais seulement de les contrôler, les trier selon les besoins réels et la capacité de la réalité à les satisfaire.

Extrait du document:

Chaque être humain éprouve des désirs. Être raisonnable, est-ce renoncer à ses désirs ? La raison interdit-elle de désirer ? Le devoir consiste-t-il à faire une croix sur ses désirs ? Je désire ce que je souhaite, ce que je veux. Faire preuve de volonté signifie-t-il qu’il ne faut rien vouloir ? Faire preuve de sagesse s’identifie-t-il à bannir ses désirs ? On montrera d’abord que le désir est néfaste pour tout être raisonnable, puis que le désir est essentiel pour l’homme, et enfin comment concilier sa raison et ses désirs.
Le désir nuit à l’homme, car il est source de violence. Le désir suscite la jalousie d’autrui. Ainsi Baudelaire dans Les Petits poèmes en prose, décrit dans le poème du « Gâteau », comment deux enfants se battent à mort pour un morceau de pain qu’ils désirent tous deux. Cet exemple montre que le désir est néfaste pour l’être humain, car si le désir n’est pas réalisé il est source de conflits, ou encore de frustration. L’anthropologue Réné Girard affirme que le dernier des dix commandements confiés à Moïse, interdit le désir. Cela signifie que le désir est à rejeter pour la sagesse juive.
Le désir peut aussi s’apparenter à la folie, à la démesure. En effet, l’être humain veut satisfaire ses désirs. Calliclès dans Gorgias de Platon, fait la louange d’une vie où il peut « éprouver toutes formes de désirs et les assouvir ». Mais cette pensée est irraisonnable, car elle conduirait à une vie de débauche, sans morale.

Commentaires