Faire campagne Dissertation by Emlyn

Faire campagne
Dissertation qui étudie la corrélation entre les transformations du personnel politique et la modernisation des pratiques de campagne. Modernisation qui a rendu le processus de campagne électorale de plus en plus important dans notre société.
№ 2265 | 2,360 mots | 0 sources | 2007
Publié le déc. 23, 2007 in Droit , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Loin du débat sous le préau de l’école publique de la commune, l’homme politique utilise de nos jours une mise en scène beaucoup plus médiatisée et plus réfléchie.

I) Les mutations du personnel politique et leurs impacts sur la campagne électorale
A) Une professionnalisation du personnel politique : du notable à l’homme politique moderne
B) La personnalisation de la campagne : le candidat, l’acteur


II) La modernisation et la règlementation des pratiques de campagne
A) Les nouveaux moyens de faire campagne : des médias aux stratégies de communication
B) La nécessité d’une règlementation pour contrer le problème du financement

Extrait du document:

Si dans les principes « tout électeur est éligible » , avec des conditions d’âge différentes selon les postes, l’apprentissage que nécessite la représentation politique n’est pas accessible à tous. Avant 1848, et même jusqu’à la fin du Second Empire, les notables ou « amateurs éclairés », c’est-à-dire les propriétaires, les rentiers, les hauts magistrats, les industriels, etc., dominent la scène politique en utilisant leur « ancienneté de notoriété et d’enracinement », leur « autorité sociale » et économique pour monopoliser les mandats . E. Phelippeau utilise le terme « d’entregent » pour désigner ce phénomène. A partir de la fin du Second Empire, de nouvelles personnalités apparaissent dans l’arène politique. Ce sont les « politiciens professionnels » ou les « couches nouvelles » de Gambetta (1872), c’est-à-dire des avocats, des médecins, des professeurs ou des instituteurs, qui débattent de politique dans les cafés puis dans les cabarets et disposent de ressources essentiellement culturelles. Seuls les notables qui « apprennent le métier politique » restent en course. L’apparition des premières organisations socialistes permet aux candidats « les moins pourvus économiquement et socialement » d’avoir une base d’appui pour entrer en politique, une « identité collective ». Les appareils partisans jouent donc un rôle essentiel dans la professionnalisation politique.

Commentaires