Faire son devoir, est-ce renoncer à sa liberté ? Dissertation

Faire son devoir, est-ce renoncer à sa liberté ?
Dissertation qui s'intéresse à la liberté et à la morale.
№ 15230 | 1,270 mots | 0 sources | 2010
Publié le avr. 27, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Par définition, faire son devoir signifie être soumis aux lois, donc avoir des obligations, qu'elles soient morales ou juridiques. Kant a lui-même déclaré : « Le devoir est la nécessité d'accomplir l'action par pur respect de la loi. » Or, être libre, c'est bien agir sans aucune contrainte, donc n'être soumis à aucune loi. Il est alors alors facile de penser que la liberté s'oppose au devoir. Cependant, l'Homme revendique une certaine liberté, alors même qu'il est soumis aux lois.
La question de savoir s'il y a contradiction entre devoir et liberté peut être posée. Etre libre signifie-t-il ne pas avoir de devoirs, ou au contraire, implique-t-il une soumission aux lois ?

I Si la liberté se traduit par une absence totale de contraintes, elle ne peut exister
II Avoir des devoirs, être soumis aux lois juridiques, peut nous apporter une certaine liberté
III Le libre arbitre permet aux obligations morales d'exister

Extrait du document:

Ensuite, nous savons que la loi, si elle nous interdit de nombreuses choses, nous en autorise bien d'autres. Par exemple, la loi nous interdit de voler autrui, mais nous donne le droit de travailler pour gagner de l'argent, et le dépenser comme bon nous semblera. Par ailleurs, si nous sommes obligés de transgresser la loi par besoin, s'il s'agit d'une question de survie, nous ne serons pas punis.

Commentaires