"Faust" de Goethe, Marlowe et Gounod Dissertation by Prescillia

"Faust" de Goethe, Marlowe et Gounod
Dissertation portant sur une comparaison entre trois versions du mythe de Faust : celle de Goethe, de Marlowe et de Gounod.
№ 13409 | 1,925 mots | 0 sources | 2009
Publié le janv. 14, 2010 in Littérature , Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Faust est avant tout un mythe littéraire dans la mesure où ce dernier a traversé le monde et les époques et est devenu un personnage représentatif et auquel on se rattache dans telle ou telle situation. Ainsi, l'histoire du docteur Faust circule de la plus naissante Renaissance jusqu'à nos jours. Nous nous intéresserons ici aux versions de Marlowe, de Goethe et de Barbier et Carré (Gounod). L'aspect théâtral domine dans ces trois oeuvres, à ce sujet, Line Cottegnies écrit : " C'est la magie du théâtre lui-même qui est mise en abyme". Dès lors, le spectaculaire est-il déterminant dans Faust? La pièce ainsi que l'opéra reçoivent en effet des critères théâtraux importants qui les amènent au genre tragique. Néanmoins, la tragédie n'est pas seule mise en cause ici. Enfin, les oeuvres renferment une toute autre mise en abyme plus subtile.

Extrait du document:

En définitive, Faust permet donc toute cette théâtralité présente en grande quantité à travers les trois oeuvres: comique de gestes, métamorphoses, apparitions, disparitions, démembrement... C'est un véritable spectacle qui s'offre à nous mais qui est également vécu sur scène. Tragédie? Comédie? Epopée? Nous ne pouvons étiqueter cette pièce d'une hétérogéinité impressionante. Le mythe l'est donc d'autant plus qu'il est inclassable et, de ce fait, inaccessible. Mais c'est également une mise en abyme plus personnelle et relative à l'époque qui se joue. Là encore, le mythe l'est, du fait qu'il reste néanmoins intemporel. Nous pouvons alors nous demander si le combat, le désaccord entre deux forces, à savoir ici le Bien et le Mal, ne joue pas aussi dans la confection de ce Faust devenu mythe.
  • Commentaire d'un passage de l'œuvre « Les affinités électives », de Goethe se demandant en quoi, au travers des confidences d'Édouard, et du rôle de Courtier, ce passage montre l'emprise de la passion et la décadence du mariage.
    № 28338 | 2,460 mots | 0 sources | 2012 | FR | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Travail de recherche se demandant en quoi les symboles et les allégories se révèlent être des éléments importants pour la compréhension des œuvres suivantes : « La tentation de Saint-Antoine » de Flaubert, « Faust » de Goethe et « Peer Gynt » d'Isben.
    № 27810 | 3,610 mots | 7 sources | 2012 | FR | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation, sous forme de plan détaillé, se demandant si les services publics peuvent opérer des discriminations en vue de satisfaire l'intérêt général et ce alors même qu'ils sont tenus d'appliquer le principe d'égalité.
    № 19523 | 1,030 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires