Faut-il avoir peur de ses désirs ? Dissertation

Faut-il avoir peur de ses désirs ?
Dissertation qui cherche à savoir en quoi le désir peut être dangereux.
№ 21225 | 1,140 mots | 0 sources | 2010 | FR
Publié le nov. 18, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

On associe généralement le désir au plaisir. Désirer, c'est exister intensément, en conformité avec notre nature profonde, puisque nous sommes essentiellement des êtres de désir. Cependant, les sagesses antiques nous invitent à nous méfier de nos désirs : ils seraient source d'excès et de souffrance, et la seule attitude morale légitime serait d'essayer de les maîtriser, voire de les supprimer. Mais en quoi le désir est-il dangereux ? Et surtout, puisqu'il s'agit de nos propres désirs, n'y aurait-il pas contradiction à les craindre, dans la mesure où cela reviendrait à se craindre soi-même ? Faut-il vraiment avoir peur de ses désirs ?

I) Le désir peut-il légitimer la peur ?
II) Faut-il avoir peur de soi-même et se fuir sans cesse ?
III) La vraie sagesse consiste-t-elle cependant à vouloir toujours vaincre le désir, le maîtriser ?

Extrait du document:

Evoqué par Platon dans le « Phèdre », ce mythe symbolise l'attitude courageuse de l'homme souhaitant maîtriser ses désirs. Le cocher n'a pas, chez les hommes, à la différence des Dieux, la tâche facile car l'un des deux cheveux, rétif et entêté, risque, à tout instant, de compromettre l'équilibre et de faire basculer l'attelage. Ce cheval rebelle est le désir qui veut prendre le pas sur la raison et décider à sa place de ce que est désirable. Il appartient, dès lors, à la raison, symbolisée par le cocher, de le maîtriser. Mais la tâche est rude, et, ayant fort à faire, la raison doit s'armer de courage et faire appel à un coéquipier. Ce coéquipier est cette âme courageuse que nous appellerions aujourd'hui volonté.

Commentaires