Faut-il baisser le coût du travail pour créer des emplois ? Dissertation by niakniak2

Faut-il baisser le coût du travail pour créer des emplois ?
Dissertation se basant sur la politique néo-classique et sur la théorie keynésienne afin de déterminer comment une baisse du coût du travail peut faire diminuer le chômage.
№ 24055 | 1,245 mots | 0 sources | 2011
Publié le avr. 30, 2011 in Économie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Aujourd'hui, le chômage touche toutes les régions, les entreprises, les catégories sociaux-professionnelles ainsi que toutes les couches de la société. On observe un chômage de masse depuis la fin des Trente Glorieuse. En France, on constate un chômage plutôt élevé par rapport aux autres pays même s'il s'est stabilisé depuis quelques années à 9%. Paradoxalement, dans certains secteurs d'activités, on observe une pénurie de main d'œuvre comme par exemple dans le bâtiment ou la restauration, qui sont en général des métiers dit « pénible » avec des horaires contraignantes. Plusieurs politiques ont été mené en France pour faire baisser le taux de chômage, l'une d'elle préconise une baisse du coût du travail qui comprend d'une part le coût direct ou coût salarial et d'autre part, les coûts d'ajustement tel que les embauches, les licenciements et les salaires.

I/ L'analyse néo-classique
II/ Les limites de l'analyse néo-classique et l'analyse keynésienne

Extrait du document:

L'analyse néo-classique que nous venons de voir comporte diverses limites. En effet, elle préconise une baisse des coûts du travail qui semble irréalisable de nos jours car de nos jours, si on baisse ces coûts, et surtout le salaire, les individus ne consommeraient plus autant. Il y aura alors une chute de la demande ce qui entraînerai une chute de la production et par conséquent une baisse des profits pour les entreprises et donc des licenciements.

Commentaires