Faut-il corriger les inégalités qui résultent des mécanismes de marché ? Dissertation by nadine1602

Faut-il corriger les inégalités qui résultent des mécanismes de marché ?
Dissertation qui analyse s'il est bénéfique pour la croissance, de corriger les inégalités dues aux mécanismes du marché.
№ 8306 | 1,355 mots | 0 sources | 2008
Publié le oct. 07, 2008 in Économie , Questions Sociales
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Si les Trente Glorieuses ont globalement amélioré la situation des individus, la tendance a une croissance généralisée des inégalités anime les sociétés démocratiques depuis le début des années 1980.
En raison du fonctionnement particulier du marché, les inégalités se font multidimensionnelles et affichent une répartition inégale de toutes sortes de désavantages et avantages dans les sociétés.
La question de la lutte entre les inégalités soulève un affrontement entre deux thèses.
Si les inégalités semblent être, pour les Libéraux, un moteur pour la croissance qu'il ne faut pas chercher à corriger, les Keynésiens craignent un risque de dualisme dans un fonctionnement trop libre du marché.

I- Une pluralité d'inégalités économiques et socioculturelles : la thèse des libéraux

II- Une controverse inévitable avec la thèse keynésienne : l'intervention étatique

III- Un compromis aux thèses libérales et keynésiennes : la justice sociale selon J.Rawls

Extrait du document:

Les formes d'inégalités dues aux mécanismes du marché dans les sociétés démocratiques sont multiples. En effet, il y existe tout d'abord les inégalités de type économique. Elles se traduisent au niveau du revenu d'un individu (les revenus de travail ajoutés aux revenus de transfert auxquels on soustrait les prélèvements obligatoires) ou encore au niveau du revenu du patrimoine (héritage, immobilier).
Mais il existe également les inégalités dites socioculturelles qui prennent par exemple en compte l'accès à la culture, à la santé, à l'éducation ou encore l'inégalité devant la mort avec l'espérance de vie. La tendance générale est, depuis quelques années, de voir diminuer les inégalités de salaires entre les hommes et les femmes. Parallèlement, les inégalités de patrimoine subsistent toujours.

Commentaires