Faut-il craindre la domination illimitée de la rationalité scientifique ? Dissertation by hikari

Faut-il craindre la domination illimitée de la rationalité scientifique ?
Dissertation qui montre en quoi la rationalité scientifique n'est pas universelle.
№ 13701 | 2,570 mots | 0 sources | 2010
Publié le févr. 18, 2010 in Philosophie , Sciences
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La rationalité scientifique est distincte de la rationalité purement logique en ce qu'elle a une prise sur le monde extérieur ; la connaissance des lois de la nature n'est pas destinée à la contemplation mais à l'action. Le savoir scientifique est un pouvoir sur les choses : il permet de les anticiper, de les dominer, de les assujettir au vouloir humain. C'est ce qu'indiquait Descartes en affirmant dans "le Discours de la méthode" que l'homme devait devenir « comme maître et possesseur de la nature ». Ce pouvoir donné par la connaissance scientifique permet une double action sur la nature et sur l'homme : la science permet non seulement de réaliser le vouloir humain mais de décupler les moyens mis à disposition de l'homme.

Extrait du document:

D'abord l'extension sans limite de la rationalité scientifique aboutit à une transformation qualitative de notre rapport au monde : c'est ce qu'indique Heidegger dans L'époque des conceptions du monde (1938). Dans cet article Heidegger montre le rapport essentiel existant entre la métaphysique, la science et la technique : la rationalité n'est plus jugée en fonction d'un progrès supérieur qu'elle est censée représentée par rapport aux irrationalismes antérieurs mais en fonction du projet global de domination de la nature par l'homme et de l'homme par l'homme.

Commentaires