Faut-il être sceptique pour être tolérant ? Dissertation

Faut-il être sceptique pour être tolérant ?
Dissertation de philosophie portant sur le scepticisme dans l'accès à la tolérance, et les rapports entre ces deux notions essentielles en philosophie.
№ 10398 | 1,995 mots | 0 sources | 2008
Publié le mars 08, 2009 in Philosophie
4 Rating: 4/5 (1 vote)
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Lorsque nous sommes sceptiques, nous avons conscience de la faillibilité humaine et au nom de l'incertitude de nos connaissances, nous suspendons notre jugement. Le sceptique est celui qui n'est pas certain d'avoir atteint la vérité ce qui le porte à éviter tout jugement péremptoire et radical. Pour lui, rien n'est sûr, nulle connaissance n'est certaine et ainsi, il n'existe pas de certitude possible. Si je n'admets pas de vérité absolue, je ne condamne pas les opinions différentes des miennes. Je les tolère donc plus facilement puisque j'accepte les pensées d'autrui sans pour autant les partager. Le scepticisme apparaît alors comme une condition propice et nécessaire à la tolérance.

Extrait du document:

De surcroît, une croyance ferme en une idée est en contradiction avec le concept de tolérance. Lorsque nous sommes certains d'avoir raison, de connaître la vérité, un énoncé que l'on juge incontestable, nous considérons les opinions des autres telles des erreurs. Certains de posséder l'unique vérité, nous nous accordons le droit de corriger les inexactitudes et les aberrations. Dans la parabole évangélique du "Festin des Noces", selon Saint Luc, 14.15-24, l'apôtre justifie l'intolérance religieuse en employant une expression très significative du dogme chrétien « contraint les d'entrer » qui désigne la conversion au christianisme des non chrétiens. Ceux-ci sont tellement convaincus d'avoir raison qu'ils estiment qu'il est de leur devoir de rectifier les pensées qu'ils jugent, arbitrairement, comme des erreurs. Chaque dogme religieux défend son culte en revendiquant posséder l'unique vérité religieuse. Nous sommes au paroxysme de l'intolérance pieuse. Le scepticisme est notablement un moyen fiable d'échapper à cette forte intolérance qui peut, dans le pire des cas, conduire au terrorisme, totalitarisme ainsi qu'aux régimes dictatoriaux. La doctrine nazie en est un exemple incontournable car elle affirmait la race aryenne comme pure et supérieure, au détriment des Juifs, des handicapés et homosexuels qui, appartenant à la race dite inférieure telle que la concevait Adolf Hitler, devaient être exterminés. Cette conviction n'appartient en aucun point au champ de la tolérance.
  • Etude de quatre cas pratiques qui portent sur la responsabilité sans faute.
    № 5339 | 4,135 mots | 0 sources | 2008 | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation de philosophie portant sur la relation entre le scepticisme et la tolérance.
    № 15854 | 2,170 mots | 0 sources | 2009 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation de philosophie qui se demande s'il faut faire disparaître nos désirs pour s'en préserver ou au contraire les assouvir et les utiliser.
    № 8794 | 2,210 mots | 0 sources | 2005 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires