Faut-il réguler le capitalisme financier ? Dissertation by mllkeynes

Faut-il réguler le capitalisme financier ?
Dissertation se demandant si la bonne marche des relations financières internationales nécessite une régulation pour pallier les dérives constatées.
№ 17088 | 1,380 mots | 0 sources | 2010
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis les années 1980, on assiste à un phénomène de mondialisation financière, caractérisé par les interconnexions entre les systèmes bancaires et les marchés financiers. Ce processus est dû à la libéralisation et à la dérèglementation financière exprimée par la règle des 3D: désintermédiation, décloisonnement et dérèglementation.
Selon Laurent Batsch, le capitalisme financier est caractérisé par deux aspects : la chaine de la valeur pour l'actionnaire qui a effacé le prestige du manager et la rentabilité du capital investi qui s'est imposé contre la mesure du bien être collectif. Possibilité aussi ici, de faire référence à l'école de la régulation et à Michel Aglietta et la notion de capitalisme patrimonial en tant que mode de régulation. La régulation est un ensemble de règles émises par un ou des États pour pallier les défaillances, ici du marché financier et pas de toute l'activité économique. Si la libéralisation financière a permis d'accroitre l'efficience des marchés force est de constater aujourd'hui qu'elle a aussi engendré des dysfonctionnements illustrés par la dernière crise.

1/ Le capitalisme financier a des effets contrastés
2/ Les fragilités de la globalisation financière mènent à des dysfonctionnements qui induisent la nécessité d'une nouvelle régulation pour y remédier

Extrait du document:

Les sommets du G20 énoncent des vœux pieux mais la régulation passe par une réponse globale pour être efficace, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui même au niveau de l'Europe.
L'encadrement des transactions ( transparence, limitation des marges) est difficile à mettre en œuvre. Certains paradis fiscaux ont été déclassés en tant que tels. La surveillance accrue des institutions financières se heurte à de nombreux barrages.

Commentaires