Faut-il se désoler de vivre dans le temps ? Dissertation by Mlle-je-sais-tout

Faut-il se désoler de vivre dans le temps ?
Dissertation de philosophie cherchant à savoir s'il est légitime de regretter que la vie humaine soit soumise au temps.
№ 18951 | 1,485 mots | 0 sources | 2008
Publié le août 14, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les Hommes ont toujours exprimé une certaine volonté de devenir immortels, de combattre les effets du temps. On le voit aujourd'hui avec les progrès de la médecine pour augmenter l'espérance de vie, les crèmes antirides pour contrer les marques du temps qui passe sur le corps humain, ou bien depuis plus longtemps, l'écriture autobiographique, la volonté de certains Hommes de « marquer l'Histoire », la construction de chef d'œuvre architecturaux. On peut donc se demander si la vie, tout du moins pour ce qui est de la vie humaine, serait mieux si elle était en « dehors du temps », non soumise aux effets du temps, si le vivant n'était pas « périssable » .
On peut donc se demander si le fait de vivre dans le temps doit être une source de désolation ou non. Il est difficile de s'imaginer vivre en dehors du temps, cela signifierait que le temps existerait mais qu'il n'aurait plus qu'un impact sur la nature mais pas sur l'Homme. Celui-ci regarderait ainsi les animaux, les végétaux vieillir ou faner sans qu'il ne soit concerné par ce processus ou bien sinon beaucoup plus lentement.

Extrait du document:

Vivre en dehors du temps peut entraîner un autre problème d'ordre moral. Prenons l'hypothèse que par une mutation génétique les Hommes ne soient plus soumis aux impacts du temps. Certains seraient alors contraints de vivre. Or, on a vu que la mort pouvait être perçue comme une punition mais dans ce cas là la vie peut aussi l'être. Avec une durée de vie « normale » certaines personnes se suicident car elle ne veulent pas vivre, on peut donc conjecturer que les penchants suicidaires augmenteraient en cas d'immortalité.

Commentaires