Faut-il se méfier des sages ? Dissertation by jeky4

Faut-il se méfier des sages ?
Dissertation se demandant quelle attitude adopter face aux sages.
№ 27895 | 1,570 mots | 0 sources | 2010 | FR
Publié le févr. 12, 2012 in Littérature , Philosophie , Théologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La sagesse est pour chacun d'entre nous, une orientation, une référence qui nous permet d'acquérir une certaine plénitude. Si un individu devient un sage, il représenterait le modèle de la vie humaine la plus haute, l'excellence dans le savoir ou dans la disposition, le jugement sur toutes choses, en particulier sur les valeurs morales et les actions qui leur sont liées. Cependant, face à ce modèle, le sage demeure un homme, soumit à la subjectivité, il ne peut donc pas avoir un jugement parfait.

1) Le sage comme modèle
2) Mais le sage existe-t-il bien ?
3) Il faut différencier les sages « modestes » et les « faux » sages.

Extrait du document:

On retrouve dans l'histoire des figures de sages, tel que Socrate qui est l'archétype même du sage antique, il est selon les stoïciens « le plus sage des athéniens », en effet grâce à sa pratique de la maïeutique (du grec « maieutikè » c'est-à-dire l'« art de faire accoucher ») sur l'agora, qui est une sorte de place public où il se promenait au milieu des gens, bavardant avec tous et les interrogeant, en prenant sujets de méditation les mille et un problème de la vie quotidienne, qu'il fut désigné comme tel. Ainsi le sage aura pour vocation, comme devoir, de libérer l'homme de ses préjugés et à les soumettre à un examen critique approfondi.

Commentaires