Faut-il vivre comme si nous ne devions jamais mourir ? Dissertation

Faut-il vivre comme si nous ne devions jamais mourir ?
Dissertation qui pose la qestion de savoir si l'homme doit ignorer l'idée de la mort pour bien vivre ou au contraire prendre pleinement conscience de sa finitude.
№ 15232 | 915 mots | 0 sources | 2010
Publié le avr. 28, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Lors de notre vie, nous faisons abstraction de la mort qui nous est inconnue et qui peut nous inquiéter. Mais la mort est partie intégrante de la vie puisqu'elle la délimite. Ainsi vivre c'est nier la mort. Notre philosophie et actions sont réalisées car nous pourrions regretter le jour de notre mort de n'avoir pas vécu. Nous excluons la mort de nos pensées car elle serait alors un obstacle à notre bien-vivre.
Or si nous étions destinés à ne jamais mourir, nous ne serions pas aussi pressés de vivre pour la simple raison que nous aurions tout le temps. Mais nous deviendrons aussi moins responsables car nous n'aurions plus peur d'un jugement dernier et d'un refus du paradis.

1) Vivre en ignorant la mort : le bien vivre ?
2) Memento mori : l'idée de la mort pour réveiller le vivant

Extrait du document:

La vie se caractérise par la possibilité de faire des choix, d'être maitre de sa vie. Néanmoins la mort est quelque chose dont personne n'en est revenu pour en parler. Il y a donc des mystères qui entourent la mort : que devenons-nous après la mort ? Y a-t-il une réincarnation possible comme selon Platon ? Ou l'âme se détache t-elle du corps comme Epicure le suggère?... Néanmoins pour Sartre « Vivre c'est prendre le risque de voir la mort briser le projet » : nous devons alors prendre en considération en permanence l'idée de la mort qui nous remet sans en question en question, nous fait prendre en compte de la finitude de notre existence et qu'elle est génératrice de paix.

Commentaires