Film noir et lumière expressionniste Dissertation

Film noir et lumière expressionniste
Dissertation expliquant ce que la lumière expressionniste apporte à la création cinématographique. (pdf)
№ 29181 | 1,375 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le janv. 21, 2013 in Cinéma , Arts , Histoire de l'Art
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Il existe deux sortes de lumière, la première naturelle correspondant à celle
du soleil, la deuxième artificielle, créée par l'homme. Bien qu'utilisée très
fréquemment pour son esthétisme, elle est également et avant tout essentielle à l'image pour mettre en valeur le sujet, faire ressortir une émotion, guider le regard du spectateur.
La lumière expressionniste apparaît dans Le Cabinet du Docteur Caligari
(1920). En effet c'est avec l'expressionnisme allemand que l'exploitation de la lumière devient plus poussée. Les ombres, la surexposition et le clair-obscur deviennent les traits de caractère de l'image allemande. Bien que le
mouvement prenne fin relativement tôt, la lumière dite « expressionniste » est encore employée de nos jours.

1. Ses origines
2. Ses aspects
3. Son expansion dans le cinéma de nos jours

Extrait du document:

La lumière expressionniste est une opposition de la clarté et de l'obscurité.
Très symbolique, elle rappelle la perdition du héros dans une vie de plus en plus vile, délaissant la sagesse, car trop ignorant d'elle. Il y a donc la mise en place d'un dialogue manichéen au sein même du plan. La transformation, généralement du bien en mal, se voit à travers la graduation croissante de l'ombre : elle prend, au fur et à mesure que la diégèse s'écoule, plus d'ampleur, témoignage de la décadence, du danger aussi, planant sur le personnage principal.
Chez F. Lang et W. Murnau, c'est ainsi qu'est utilisé le clair-obscur. La
subtilité de la lumière dans Métropolis, les traits contrastés que Murnau met en avant, sont autant de preuves d'une recherche poussée de cet « outil ».
  • Exposé qui présente le journaliste Victor Noir et la manière dont son assassinat s’est transformé en mouvement de protestation massive contre le gouvernement.
    № 6366 | 1,720 mots | 6 sources | 2006 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire du chapitre 6 intitulé " l'ennui ", tiré du livre "le rouge et le noir" de Stendhal en deux parties, la première destinée à l'analyse générale de la structure du texte et la seconde pour analyser le registre romanesque et le décor de l'action.
    № 17649 | 995 mots | 1 source | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé sur l'adaptation des livres à l'écran et ses difficultés, se penchant en particulier sur l'analyse du roman de Boileau-Narcejac "celle qui n'était plus", devenu "les diaboliques", film de H.G. Clouzot.
    № 12910 | 3,270 mots | 0 sources | 2009 | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires