Géopolitique de l'aide au développement Dissertation by julien

Géopolitique de l'aide au développement
Etude des enjeux économiques, politiques et humains de l'aide au développement depuis le milieu du XX ème siècle : des situations et des effets contrastés selon les espaces géographiques.
№ 393 | 4,330 mots | 6 sources | 2007
Publié le juin 04, 2007 in Économie , Histoire , Relations Internationales , Sociologie
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'aide au développement, née après la Seconde Guerre Mondiale, est supposée aider les pays du Sud à se développer à travers différents moyens commerciaux, financiers, et même politiques. Mais son action est plus conditionnée par la nécessité, pour les pays du Nord, de garantir leurs intérêts économiques et politiques dans les pays du Sud, que par les difficultés humaines et sociales que ces pays connaissent.
Ainsi, l'aide au développement constitue peut-être aussi un nouveau vecteur du rapport de domination exercé par le Nord sur le Sud.
Ce devoir étudie, dans un premier temps, la situation de sous-développement du Tiers-monde. Puis, dans un second temps, la nature de l’aide apportée par les pays développés, pour enfin montrer que l’aide au développement est largement limitée dans son application par des enjeux géopolitiques et économiques.

Extrait du document:

« Appliquer l’égalité aux inégaux condamne à végéter les peuples les moins fortunés », nous dit Torrès Bodet, ministre des affaires étrangères du Mexique, au lendemain de l’échec de la Conférence de la Havane en 1947. Ces années marquent les débuts hésitants de l’aide au développement, conditionnée par la formation du Tiers-Monde consécutive à la décolonisation. En effet, après la Seconde Guerre Mondiale, les pays belligérants se doivent de tenir les promesses d’indépendance faites aux colonies qui ont dû fournir matières premières et hommes, contribuant ainsi à l’effort de guerre. Le processus de décolonisation prend alors une nouvelle ampleur, constituant progressivement les trois quarts du Tiers Monde actuel, pays du Sud dont la situation économique contraste dans l’ensemble avec les pays du Nord, développés. Ces pays sous-développés, c'est-à-dire des pays économiquement faibles dont les habitants possèdent un niveau de vie particulièrement bas, doivent être aidés afin de favoriser bien sûr leur développement, mais aussi de préserver la stabilité économique et politique mondiale. Dans cette optique, les pays industrialisés, par culpabilité historique autant que par intérêt économique, favorisent la création d’organisations internationales et de regroupements régionaux dont l’action plus ou moins efficace s’appuie principalement sur le commerce international, l’aide financière et matérielle ou l’implication dans la façon dont sont gérés ces pays en voie de développement (PVD). Parallèlement des actions privées telles que celles des organisations non gouvernementales (ONG) ou des firmes transnationales jouent également un rôle d’importance bien qu’elles se voient souvent refuser le nom d’aide au développement.
Depuis leur création mais plus précisément en ce début de XXème siècle : quels sont ces organismes ? Par quels moyens agissent-ils ? Leurs objectifs sont-ils atteints ? Et dans une optique d’étude géopolitique : quels sont les ensembles géographiques et politiques qui interagissent par le biais de l’aide au développement ? Quelle est la nature des rapports véhiculés entre eux par cette aide ?
Enfin, dans quelle mesure l’aide au développement souligne et renforce la domination exercée par les pays du Nord sur ceux du Sud ?

Commentaires