"Il n'y a pas de beau sujet d'oeuvre d'art" de Flaubert Dissertation

"Il n'y a pas de beau sujet d'oeuvre d'art" de Flaubert
Dissertation portant sur cette citation de Flaubert qui pose la question de savoir si la beauté se définit grâce à des critères précis identifiables par tous ou bien si elle répond à la subjectivité de chaque individu.
№ 13027 | 1,015 mots | 0 sources | 2009
Publié le nov. 02, 2009 in Littérature , Philosophie
4 Rating: 4/5 (1 vote)
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La beauté est un thème qui occupe une place centrale dans l'art et la littérature. Egalement omniprésente dans notre quotidien, elle devient insaisissable dès que l'on tente de la définir. Par cette affirmation : « Il n'y a pas de beau sujet d'œuvre d'art. » Flaubert provoque le lecteur qui associe volontiers l'art et le beau. De cette citation nous pouvons comprendre qu'il n'y a que des sujets d'œuvre d'art laids, ou bien que par définition aucun sujet ne prévaut sur un autre et que ce n'est pas le sujet qui fait l'Art, mais bien l'interprétation qu'on peut lui attribuer. Ecrivain réputé pour la profondeur de ses analyses psychologiques et son souci du réalisme, Flaubert nous pousse à nous interroger sur ce qu'est finalement la beauté.

1. Des canons de beauté

2. La subjectivité de la Beauté

Extrait du document:

Tous ces critères rendent difficiles l'acceptation de la différence mais garantissent notre diversité et notre liberté de nous émouvoir ou non. Sans cette subjectivité, nous aimerions tous les mêmes choses et le monde serait uniforme, la pensée unique, comme dans « 1984 » de Georges Orwell, où un totalitarisme absolu contrôlerait les esprits. Il n'y a donc pas une manière juste de s'émouvoir, l'émotion échappe à toute tentative d'enfermement. « Les goûts et les couleurs ne se discutent pas » dit le dicton populaire, mettant l'accent sur le fait que ce que je vais aimer et voir ne va exister qu'à travers le regard que je vais y porter. Cette même phrase existe également en espagnol et se traduit littéralement par : « Les goûts et les couleurs ne sont inscrits nulle part », mettant davantage l'accent sur le fait qu'il n'y a pas de vérité absolue en matière de goût.

Commentaires