« Il paraît qu'il est immoral de parler de soi », Paul Léautaud Dissertation

« Il paraît qu'il est immoral de parler de soi », Paul Léautaud
Dissertation qui s'intéresse en littérature à la citation de Paul Léautaud « Il paraît qu'il est immoral de parler de soi », et analyse donc la littérature du "je".
№ 17000 | 2,385 mots | 0 sources | 2010
Publié le juin 20, 2010 in Littérature
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au 17ème siècle, Blaise Pascal affirme que le « moi est haïssable », pourtant c'est à cette même époque que les écrivains s'essayent à l'autobiographie et en font ainsi un nouveau genre. Cependant les critiques fusent et pas uniquement au sujet de l'autobiographie mais bel et bien de la littérature du « je » en général. Ainsi, selon Paul Léautaud : « Il paraît qu'il est immoral de parler de soi ». Nous nous demanderons alors si nous partageons cette opinion sur la littérature du « je ». Dans quelle mesure cette critique a-t-elle lieu d'être formulée ? N'est-elle pas aussi réductrice et subjective ?

Extrait du document:

C'est en effet une question qu'il faut se poser car rien ne justifie pleinement l'utilisation du « je ». Or nous allons voir que cette littérature prend son sens lorsqu'elle mêle œuvre d'art et récit de vie, et ce, dans des formes aussi diverses que le témoignage à travers le temps par l'art, ou encore l'emprise de la poésie du « je », et enfin l'art et le « je » comme « anti-destin ». Tout d'abord, cette littérature trouve sa légitimité en ce qu'elle met l'art au service du témoignage, ou lorsque se taire est impossible.

Commentaires