"Jacques le Fataliste et son maitre" de Diderot Dissertation by audrey1989

"Jacques le Fataliste et son maitre" de Diderot
Dissertation portant sur "Jacques le Fataliste et son maitre" de Diderot et montrant en quoi il s'agit d'un anti-roman.
№ 7874 | 885 mots | 0 sources | 2007
Publié le août 28, 2008 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

"Jacques le Fataliste et son maître" est une oeuvre que Diderot commence en ‎‎1865 et sur laquelle il travaille pendant près de vingt ans. Ce roman ayant ‎volontairement la forme d'une chronique, paraît morcelée dans la "‎Correspondance" de Grimm et prend la forme d'un livre seulement à titre ‎posthume.
Dans cet ouvrage, Diderot s'éloigne du romanesque et crée une oeuvre originale.‎

Extrait du document:

Tout d'abord, nous verrons que Diderot refuse le principe du narrateur ‎omniscient et le romanesque en cultivant le principe de la ‎vraisemblance.‎
Diderot en refusant le principe du narrateur omniscient se présente ‎alors comme le rapporteur de faits qu'il a lu ( «on lit», «il y a deux ‎versions» ) ou qu'il a entendu. Il feint de ne pas connaître toute ‎l'histoire et de n'être seulement maître du récit et non maître de ‎l'histoire. De plus, il s'ingénie à décevoir et à frustrer le lecteur fictif ‎qu'il met en scène dans son roman aux côtés du narrateur réel qu'il ‎critique pour son goût pour le romanesque peu réel et vraisemblable.‎

Commentaires