L'Affaire Dreyfus : l'armée et la société française Dissertation by KhagneJJ

L'Affaire Dreyfus : l'armée et la société française
Dissertation se demandant si l'affaire Dreyfus n'a pas été à l'origine d'un tournant radical de l'image de l'armée française.
№ 30492 | 2,255 mots | 0 sources | 2014 | FR
Publié le févr. 20, 2014 in Histoire , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L' Affaire Dreyfus est dans 1 premier tps 1 condamnation par le Conseil de Guerre à la dégradation et déportation du capitaine d'artillerie Alfred Dreyfus - le 22 déc 1894 - accusé d'espionnage pour l'All alors qu'il est innocent et qu'aucune preuve sérieuse ne peut être retenues contre lui. D'abord affaire militaire, cet événement devient par la suite « l'Affaire » - avec une majuscule – du fait que l'OP, la presse et la politique s'en empare provoquant ainsi 1 crise nationale. La France fut divisée en 2 groupes majoritaires par cette affaire : d'une part les dreyfusards (travaillant à la révision du procès ayant condamné Alfred Dreyfus) et de l'autre les antidreyfusards (s'opposant à la révision des procès dans le but de préserver l'honneur de l'armée ayant commis une erreur judiciaire).

I) Le début de l'AD : Une image de l'armée prépondérante dans la société fr d'oct 1894 à sept 1896
II) De sept 1896 à sept 1899, la société française connait division entraînée par l'AD, une division autour de 2 images opposées de l'armée

Extrait du document:

L'apparition du procès de Dreyfus dans la presse fut rapide et cela provoqua l'implication de l'OP et plus généralement de la société française. Ainsi, le journal de l'antisémite Drumont - La libre parole - publie en première page le 1er nov 1894 « Haute trahison ; Arrestation de l'officier juif Alfred Dreyfus », numéro qui fit connaître à Paris un choc. D'autres journaux s'attaquent à l'armée pour avoir étouffé l'affaire, c'est le cas du journal nationaliste L'intransigeant qui critique le ministre de la guerre de l'époque le général Mercier. Par la presse et par l'opinion publique majoritaire, l'affaire se retrouve à incarner l'idéologie « Armée, nation, autorité » qui domine la société du 19è.

Commentaires