L'agonie de la mer d'Aral Dissertation

L'agonie de la mer d'Aral
Dissertation expliquant en quoi le cas de la mer d'Aral est l'une des plus grandes catastrophes écologiques du XXe siècle.
№ 26757 | 1,610 mots | 0 sources | 2011 | FR
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Située à la frontière entre le Kazakhstan et l'Ouzbékistan en Asie Centrale, la mer d'Aral était au début des années 1960, le quatrième plus grand lac du monde avec une superficie de plus de 66 000 km². Effectivement, la mer d'Aral ne cesse de s'assécher depuis cette date où les dirigeants soviétiques ont décidé de détourner l'eau des deux fleuves – le Syr-Daria et l'Amou-Daria alimentant la mer d'Aral – pour développer l'agriculture par irrigation.
Nous allons montrer la situation géographique de la mer d'Aral, son évolution entre 1960 et 2000, tant pour son volume, sa surface, son niveau et sa salinité, les causes et les conséquences de son assèchement et de sa disparition progressive, les différents scénarios pour l'avenir et ses solutions pour sa régénération, et ce qui a été mis en place pour résoudre le problème.

1. Aux origines : les causes de l'agonie
2. Des conséquences catastrophiques
3. Quel avenir ?

Extrait du document:

On peut voir les estimations pour 2000 de Philip Micklin, professeur émérite de géographie à l'université occidentale du Michigan en 1989. Le volume de la mer d'Aral serait de 175 km3, contre 300 km3 sept années auparavant, en 1993. Et donc un volume qui, en sept ans, est divisé presque par deux. En outre, la salinité de la mer d'Aral serait de 70 g/litre, contre 35 g/litre sept années auparavant. Et donc une salinité qui, en sept ans, serait clairement multiplié par deux.
Un volume en baisse de manière considérable, qui a pour conséquences, en 1989, la division de la mer d'Aral en deux lacs : la Petite Aral au nord et la Grande Aral au sud – elle-même séparée aujourd'hui en deux bassins Est et Ouest.

Commentaires