L'Angleterre et ses colonies Dissertation

L'Angleterre et ses colonies
Dissertation qui traite de l'empire britannique, de ses colonies et de leur évolution au XVIIIe et XIXe siècles.
№ 25238 | 1,780 mots | 0 sources | 2010 | FR
Publié le juil. 04, 2011 in Économie , Histoire
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'empire britannique représente 25 % de la superficie du monde et 500 millions d'habitants au tournant du XXe siècle. C'est une empire sur le quel « le soleil ne se couche jamais ». Cet empire britannique mit 300 ans à se constituer ; environ 30 ans à se dissoudre. En même temps que des rapports politiques, la création de l'empire mettait en jeu des rapports économiques : la domination fut souvent établie en fonction des besoins de l'économie métropolitaine. Cette relation fut d'abord fondée sur les bases d'une réglementation étroite : (mercantilisme, c'est-à-dire une attitude consistant à faire du commerce avec un esprit étroit et de l'âpreté au gain.) Puis a abouti, à créer en outre-mer et pour le bénéfice de la seule métropole des « économies satellites ». Ce système fut démantelé au cours du XIXe siècle. Il le fut d'abord dans les relations avec les colonies blanches, qui atteignent simultanément l'autonomie politique et la liberté économique. Dans les colonies dites « d'exploitation », l'évolution s'est faite de façon différente. « L'empire britannique » appelle une notion qui pourrait s'apparenter à la façon dont est énoncé le sujet. Mais nous n'allons pas traiter de l'empire britannique, dans le sens d'une description chronologique et géographique de la colonisation, mais bel et bien de l'Angleterre et de ses colonies. Nous allons donc axer notre développement sur les rapports qu'a entretenus l'Angleterre avec ses colonies.
Nous commencerons par mettre en place quelques repères de la colonisation anglaise puis parler des rapports qu'il y a eus entre l'Angleterre et ses colonies. Ceux-ci furent de nature économique, politique, et humanitaire.

Extrait du document:

Les premiers buts de la colonisation anglaise sont le profit commercial et le peuplement. Les grandes lignes peuvent être considérées selon quatre phases distinctes. La première phase se déroule en Amérique, au début du XVIIe siècle, quand les colonies de la côte Est (treize colonies qui deviendront les premiers États-Unis), des provinces maritimes du Canada et des petites îles des Antilles comme la Jamaïque et la Barbade, sont colonisés et se développent avec succès. Ceci notamment grâce aux exploitations de sucre, tabac, coton, riz, etc. Ce sont les « plantations » britanniques. Deuxièmement, jusqu'à début XVIIIe, c'est la colonisation du Bengale puis la prise des territoires français en Inde. En effet, le 31 décembre 1600, la reine Élisabeth Ire d'Angleterre accorde une charte royale conférant pour 21 ans le monopole du commerce dans l'océan Indien à la Compagnie anglaise des Indes orientales. Il faut noter que c'est la première des Compagnies européennes fondées au XVIIe siècle pour conquérir « les Indes » et dominer les flux commerciaux avec l'Asie.
  • Exposé se demandant dans quelle mesure les relations entre la France et ses colonies est marquée par une ambiguïté fondamentale.
    № 17246 | 6,390 mots | 0 sources | 2010 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé abordant la nature des premiers contacts entre les indiens et les colons européens en Nouvelle Angleterre à travers la vision de William Bradford. (pdf)
    № 21313 | 4,830 mots | 10 sources | 2008 | détails
    12,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation d'histoire sur l'émancipation des peuples colonisés en Afrique et en Asie. Etude du processus d'indépendance et des tentatives d'organisation du Tiers monde.
    № 1889 | 1,290 mots | 0 sources | 2007 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires