L'animal possède-t-il les mêmes droits que l'homme? Dissertation

L'animal possède-t-il les mêmes droits que l'homme?
Dissertation qui analyse les différentes théories qui caractérisent la personnalité juridique de l'animal.
№ 14310 | 1,340 mots | 0 sources | 2010
Publié le mars 18, 2010 in Droit , Philosophie , Vétérinaire
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En droit français, la personnalité juridique est aujourd'hui reconnue à tous les êtres humains. Avoir la personnalité juridique, c'est être un sujet de droit. Un sujet de droit, ou personne juridique, est titulaire de droits et d'obligations. Un sujet de droit a, de ce fait, un rôle dans l'activité juridique. Si aujourd'hui la question de la personnalité juridique des personnes physiques ne pose plus problème, ce n'est pas le cas pour les animaux. En effet, dès lors que l'on s'est préoccupé du sort des animaux, cela a conduit à se demander si l'animal pouvait ou non être considéré comme un sujet de droit.

1) Deux thèses extrêmes et excessives quant à la personnalité juridique de l'animal
2) La théorie raisonnable : la quasi-personnification de l'animal

Extrait du document:

La thèse de l'anthropomorphisme est une thèse qui consiste en la personnification excessive de l'animal. Dans l'histoire, les animaux ont été à plusieurs reprises traités comme les Hommes. Il y a ainsi eu des procès d'animaux. Ces procès ont eu lieu en France jusqu'à la Révolution, et témoignaient de la responsabilité pénale des animaux : les animaux étaient alors soumis au droit objectif, ils étaient alors des sujets de droit. L'anthropomorphisme exige un traitement humanitaire des animaux. Paradoxalement, cette théorie trouve sa source, comme la théorie de l'animal objet, dans l'Ancien Testament qui veut que les Hommes respectent les autres créations de Dieu.

Commentaires