L'art est-il un domaine où règne la sensibilité ? Dissertation

L'art est-il un domaine où règne la sensibilité ?
Dissertation s'interrogeant sur la place de l'art et celle de la sensibilité dans notre vie ainsi que dans notre rapport au monde.
№ 18362 | 2,900 mots | 0 sources | 2007
Publié le juil. 29, 2010 in Philosophie , Arts
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'art est cette chose « sublime », que nous contemplons et qui constitue la toute première manifestation pour l'œil, l'oreille et l'esprit, et qui fait alors appel à nos sens. L'art nous touche aussi par la beauté du message qu'il nous révèle, faisant appel à notre sensibilité. Mais à l'heure actuelle, ou l'on parle de « désenchantement du monde » avec le sociologue Max Weber : c'est-à-dire que notre monde est désormais gouverné par des valeurs pratiques telles que l'économie, le travail, les loisirs. on peut se poser la question suivante : « L'art est-il un domaine ou règne la sensibilité ? » Certes l'œuvre d'art touche la sensibilité du spectateur en ayant une action sur ses sens et sur son affectivité. Mais la spécificité de la sensibilité esthétique ne résiderait-elle pas dans la perception du monde, celle-ci nous permettant de nous révéler la beauté des choses? L'artiste serait-il alors plus sensible que les autres, pour percevoir ce qu'on ne voit pas ? Mais le travail et l'imagination ne constitueraient-il pas une part importante de l'art ?

Extrait du document:

L'eau est comme la rose : « Die Rose ist ohne warum », il s'agit d'une réalité extérieure, ainsi la rose et l'eau peuvent être chantées, elles peuvent être « dites » pour elles-mêmes. Dans le poème symphonique La Moldau de Bedrich Smetana, par exemple, qui dépeint le cours de la rivière Moldau de sa source jusqu'à son confluent, on comprend que celle-ci existe pour elle-même. En effet, la musique nous emporte et nous montre que cette rivière est une « beauté » en elle-même.

Commentaires