L'Asie du Sud et de l'Est, le nouveau centre du monde Dissertation by dmmj

L'Asie du Sud et de l'Est, le nouveau centre du monde
Dissertation qui vise à analyser la situation actuelle de l'Asie du Sud et de l'est et notamment de la place qu'elle occupe et du rôle qu'elle joue au sein du système-monde actuel.
№ 18344 | 2,765 mots | 0 sources | 2010
Publié le juil. 28, 2010 in Économie , Géographie , Histoire
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Après la chute du mur de Berlin en 1989 et l'implosion de l'URSS deux ans plus tard, le spécialiste américain Edward Luttwack n'a cessé de souligner le paradoxe dans lequel semblaient alors se situer les Etats-Unis : grand vainqueur de la Guerre Froide et du communisme, ils doivent néanmoins faire face à l'émergence de nouveaux concurrents économiques comme le Japon ou encore les Nouveaux Pays Industrialisés Asiatiques. En sacralisant le passage de la géopolitique à la géoéconomie, Luttwack instaure ainsi un nouveau paradigme que le Français, et ancien conseiller de Goerges Pompidou, Bernard Esambert appellera « guerre économique », témoignant de facto de l'émergence d'une nouvelle aire de puissance constituée de l'Inde, de la Chine, du Japon, des NPIA et des bébés tigres. L'Asie de Sud et de l'Est est alors un espace qui s'intègre rapidement au sein du système-monde et devient des lors un pôle majeur de la mondialisation. Cependant, cet espace est-il devenu le nouveau centre du monde pour autant ? Sa émergence a-t-elle relégué les autres puissances mondiales au rang de centres secondaires ?
De fait, si l'hypercompétitivité de l'Asie du Sud et de l'Est la place au cœur de la mondialisation des échanges et qu'elle jouit, de plus, d'une influence grandissante sur la scène géopolitique mondiale, il s'avère, néanmoins, que cette aire de puissance révèle quelques limites.

Extrait du document:

En effet, les pays asiatiques jouissent d'une influence grandissante sur la scène géopolitique mondiale. En témoigne le rôle de la Chine concernant de nombreux dossiers internationaux. Puissance militaire majeure et membre du conseil général de l'ONU, la Chine n'hésite plus à défendre ses intérêts personnels, allant même à l'encontre parfois de la communauté internationale. Par exemple, elle a retardé l'envoi des casques bleus au Soudan lors de du conflit du Darfour, ne voulant pas nuire à sa relation commerciale privilégiée avec le Soudan.

Commentaires