L'Asie orientale et la mondialisation Dissertation

L'Asie orientale et la mondialisation
Dissertation portant sur les répercussions de la mondialisation sur l'économie et l'organisation des territoires de l'Asie orientale.
№ 21828 | 1,285 mots | 0 sources | 2010
Publié le déc. 19, 2010 in Économie , Relations Internationales
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En 25 ans, l'Asie orientale (Chine, Japon, Corée du sud et Japon) s'est affirmée comme un des pôles les plus dynamiques de l'économie mondiale. Elle génère aujourd'hui ¼ de la richesse mondiale. Ce dynamisme découle d'une insertion de plus en plus flagrante dans la mondialisation, processus géo-historique de longue durée qui tisse des relations multiples entre des territoires diversifiés. L'Asie orientale -et notamment la Chine- s'est donc beaucoup ouverte sur le monde dans le dernier quart du 20è siècle.

1. L'Asie orientale à la conquête des marchés mondiaux
2. Une économie ouverte sur le monde
3. Les limites de l'insertion dans la mondialisation

Extrait du document:

Depuis 50 ans, la croissance économique de l'Asie orientale a été continue. Elle s'est accompagnée d'une internationalisation des entreprises de la région. Si bien qu'à présent, elle est le deuxième pôle commercial mondial et dégage un puissant excédent commercial. Dans le dernier quart du 20è siècle, l'ouverture de ces pays n'a eu de cesse de s'accroître notamment celle de la Chine. Cette dernière est devenue dans les années 1990, le principal centre d'investissement en Asie. Le Japon et les NPIA (nouveaux pays industriels asiatiques) délocalisent leur production bas de gamme vers la Chine.

Commentaires