L'écriture poétique renforce ou affablit-elle l'expression des idées? Dissertation

L'écriture poétique renforce ou affablit-elle l'expression des idées?
Cette dissertation en trois parties s'interroge sur l'écriture poétique en tant que renforcement ou affaiblissement de l'expression des idées.
№ 185 | 1,850 mots | 0 sources | 2007
Publié le avr. 25, 2007 in Littérature
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'auteur expose tout d'abord les avantages de l’écriture poétique permettant de promouvoir les idées, avant d'examiner les points affaiblissant l’argumentation, pour enfin s'interroger sur la stratégie du poète afin d’être le plus efficace possible.

Extrait du document:

Les atouts d’une écriture poétique bien menée peuvent renforcer l’argumentation et l’expression des idées.
En effet, le première fonction d’une œuvre poétique étant de plaire, elle permet l’écriture d’une œuvre agréable et divertissante. Tout d’abord la poésie est rendue agréable par sa forme. Une poésie est rendue agréable par l’auteur qui utilise les vers, certaines sonorités, les rimes et les figures de styles afin de séduire son lecteur qui préférera un joli sonnet plutôt qu’un discours oratoire martelé et trop expressif. Ainsi Jean de La Fontaine dans le Philosophe Scythe, a pour but d’amener les gens de cours de l’époque a un rejet total du stoïcisme et utilise ainsi habilement la forme de la fable, qui sous couvert d’un simple récit pousse les lecteurs à adopter l’épicurisme par comparaison avec le stoïcisme. Mais si l’écriture poétique est rendue agréable par sa forme, elle l’est aussi par la beauté du discours. Voltaire dans le Poème sur le désastre de Lisbonne, privilégie cet aspect car il renforce l’importance de ses deux premiers vers par une anaphore en « Ô » et une ponctualité exclamative, ainsi que par un premier vers très travaillé du point de vue des sonorités : allitérations en « m », « l », « r » et assonance en « o ». La beauté de la forme employée est donc un moyen efficace de renforcer ses idées. Cependant le lecteur essaie de rendre son œuvre plaisante par un ton privilégié et l’établissement d’une certaine complicité avec le lecteur. De même La Fontaine tente de se rapprocher de son public avide d’apologues lorsqu’il avoue qu’il se comporterait comme un enfant si on lui lisait un conte : « Si Peau d’Âne m’était conté » dans son poème Le Pouvoir des Fables.
  • Dissertation visant à déterminer dans quelles circonstances la renaissance de l'idée européenne réussi à s'imposer entre 1945 et 1950.
    № 15718 | 3,150 mots | 0 sources | 2008 | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui cherche à savoir si la littérature peut faire changer ou évoluer les idées. A-t-elle des limites ?
    № 2067 | 1,780 mots | 0 sources | 2007 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture portant sur l'ouvrage "La Poétique", qui est un ouvrage dogmatique qui propose des règles pour écrire une bonne tragédie, tout comme sa jumelle "la Rhétorique" proposait des règles pour le discours.
    № 3992 | 1,430 mots | 0 sources | 2005 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires