L'éducation est-elle un obstacle à la liberté ? Dissertation by kerozen

L'éducation est-elle un obstacle à la liberté ?
Dissertation qui analyse si, grâce à l'instruction, un homme devient davantage autonome.
№ 10675 | 1,320 mots | 1 source | 2009
Publié le avr. 16, 2009 in Sciences de l'Education , Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans le Gorgias, Platon fait parler ainsi Calliclès : « Accomplir tous ses désirs, voilà ce qui est beau et juste de nature ». La liberté est ici comprise comme une indépendance naturelle que l'obéissance à la moindre règle ferait disparaître. L'éducation, en ce qu'elle soumet l'individu à des règles, s'oppose à la liberté. Tel est le sentiment de tous ceux qui, du tout petit enfant à l'élève scolarisé, subissent les contraintes de l'éducation : ils ne sont pas libres car on leur interdit de faire ce qui leur plaît. Toutefois, un homme sans éducation, n'ayant ni appris à résister à ses envies immédiates ni cultivé son intelligence, n'est-il pas complètement asservi à la nature ainsi qu'aux autres hommes ? Conformément à ce que nous indique l'étymologie, l'éducation conduit l'individu hors de sa nature première, impulsive et servile. Elle discipline et instruit, déliant l'homme de sa servitude pulsionnelle et de son ignorance.

1. En quoi consiste l'éducation imposée à l'enfant ?

2. L'absence d'éducation nous condamne-t-elle à la servitude ?

3. L'éducation, rend-elle un individu complètement soumis ?

Extrait du document:

Éduquer un enfant consiste à lui imposer des règles qui limitent sa liberté d'action. L'enfant ne peut pas faire tout ce qu'il souhaite. Il rencontre une force extérieure qui s'oppose à l'assouvissement de certains de ses désirs comme à l'accomplissement de certaines de ses impulsions, celles qui lui nuisent et nuisent aux personnes qui l'entourent : s'il désire jouer tout le temps, il devra s'astreindre à faire son travail scolaire pour former son esprit ; s'il est en colère, il devra ne pas extérioriser sa colère par des coups. Il est ainsi soumis à la discipline imposée par les adultes qui règlent sa conduite morale en lui inculquant des valeurs.

Commentaires