L'efficacité des politiques monétaires et budgétaires dans nos économies Dissertation

L'efficacité des politiques monétaires et budgétaires dans nos économies
Dissertation qui pose la question de savoir si ces politiques, budgétaires et monétaires, répondent aux problèmes du monde économique contemporain.
№ 11371 | 3,060 mots | 0 sources | 2008
Publié le mai 31, 2009 in Économie , Sciences Politiques , Finances
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les politiques monétaires et budgétaires ont pendant longtemps étaient confrontés. La seconde remporte tous les suffrages dans les années 70's avec l'école de Chicago alors que la première connait son apogée durant les 30 glorieuses et le Keynesiannisme.
Aujourd'hui la policy-mix semble d'actualité, avec ses forces et ses faiblesses.

I. Politiques budgétaires et monétaires qui réussissent
a) La politique monétaire tient son rôle
b) La politique budgétaire a pendant de nombreuses années permis une forte croissance

II. Politiques budgétaires et monétaires qui échouent
a) La politique budgétaire, une politique «has been»
b) La politique monétaire peut avoir des conséquences dangereuses

Extrait du document:

Depuis une cinquantaine d'années, les termes de politique budgétaire et de politique monétaire sont de plus en plus employés. Ils reviennent, tel un leitmotiv, dès qu'une économie nécessite une aide exogène.
La politique budgétaire est le nom donné à la politique économique menée par un gouvernement lorsque celui-ci modifie le budget de l'Etat afin d'obtenir des impacts sur l'économie du pays. Le but d'une telle politique est idéalement d'augmenter la croissance ou d'atteindre des objectifs sociaux (Plein-emploi…). Elle est l'élément principal des gouvernements souhaitant mettre en place une politique conjoncturelle.
La politique monétaire est l'action d'une autorité monétaire, généralement la Banque Centrale, qui agit sur l'offre ou la demande de monnaie afin d'atteindre son objectif : la double stabilité monétaire. On parle en effet de stabilité interne : éviter aussi bien l'inflation que la dépression, et de stabilité externe : stabiliser les taux de change. Cette double stabilité n'est pas une fin en soi mais un moyen d'atteindre les mêmes objectifs que la politique budgétaire : la croissance, le plein-emploi… La politique monétaire est considérée comme structurelle, ne devant pas dépendre de la conjoncture...

Commentaires