L’empire soviétique et le monde communiste à l’arrivée de Gorbatchev Dissertation by conan

L’empire soviétique et le monde communiste à l’arrivée de Gorbatchev
Dissertation d'histoire qui étudie l’état de l’empire soviétique en 1985, ainsi que les relations entre les différents pays du bloc communiste, les enjeux militaires, les conflits et les crises.
№ 1352 | 2,260 mots | 0 sources | 2007
Publié le sept. 23, 2007 in Histoire , Relations Internationales
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le bloc de l'est (aussi appelé pays de l'est ou simplement Est, mais aussi monde communiste, bloc communiste ou bloc soviétique) est le nom qui fut donné, après la Seconde Guerre mondiale, à l'ensemble des pays dont les régimes se réclamaient du socialisme et ayant été sous le contrôle plus ou moins direct de l'Union soviétique.
Cette étude cherche à savoir dans quelle mesure on peut parler de l’apogée de la Guerre Foide pour désigner cette période, à travers l’apogée du monde communiste.

1) Le bloc soviétique en 1985

2) L’intégration économique

3) Les tensions militaires avec le bloc de l’Ouest

4) Contestations du modèle soviétique et limites au bipolarisme

Extrait du document:

Un an après la chute de Khrouchtchev, lors du plénum du comité central de septembre 1965, est lancée une importante réforme économique (dirigée par l'économiste Evseï Liberman) centrée sur une volonté d'élargir la sphère d'autonomie des entreprises. Rapidement, cette réforme se heurte au principe de verticalité qui réglemente, depuis les années 1930, les systèmes de planification et de gestion, limitant toute communication directe entre des entreprises et des administrations appartenant à des ministères différents. L'orientation technocratique et réformatrice, qui met l'accent sur le qualitatif et la croissance intensive et dont Kossyguine s'est fait le principal porte-parole au gouvernement, cède la place, au début des années 1970, au discours volontariste brejnévien, davantage axé sur « l'esprit de parti », qui alterne appels à la discipline et menaces voilées contre les cadres « fautifs de négligence ». Le Xe plan quinquennal (1976-1980) confirme l'abandon des velléités technocratiques de la seconde moitié des années 1960. Les priorités retenues – le complexe militaro-industriel, l'exploitation extensive du secteur énergétique – ont pour but, dans une conjoncture mondiale favorable aux producteurs d'énergie, de dégager rapidement des excédents de matières premières exportables.

Commentaires