L'escalier spectaculaire Dissertation by lauraaa

L'escalier spectaculaire
Dissertation analysant le principe, le fonctionnement, les possibilités et les enjeux de l'escalier, ainsi que sa dimension spectaculaire au regard de trois documents : la Casa Malparte, le Théatron et Les dormeurs.
№ 27066 | 1,375 mots | 0 sources | 2010 | FR
Publié le nov. 23, 2011 in Architecture , Arts
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'escalier est un organe architectural composé d'éléments superposés et destiné à assurer la circulation des personnes d'un niveau à un autre. Un escalier peut être en pierre, en bois, en métal, en béton, en verre. Sa structure est soit intégrée au mur qui le supporte, soit un assemblage indépendant du reste du gros œuvre et l'assemblage est un ouvrage autoporteur. L'escalier est d'une complexité de conception très variable. Un organe de liaison entre deux espaces, c'est-à-dire un lieu privilégié du mouvement et du passage. Monter ou descendre un escalier constitue à chaque fois un bref voyage, quelques marches suffisent à faire changer de monde et à modifier les sensations. C'est par une analyse de documents que nous ouvrirons notre réflexion. Tout d'abord, la Casa Malaparte, une œuvre architecturale moderne de 1937 construite à flanc de falaise au bord de la Méditerranée à l'Est de Capri. Ensuite, nous aborderons le hall d'entrée du restaurant « Theatron » à Mexico réalisé par Philippe Starck en 1985, où l‘escalier est assimilé à un dispositif scénique, le tout dans une dimension théâtrale. Et pour finir, nous verrons l'installation de photographies dans l'escalator du tunnel de Maas à Rotterdam par Stéphanie Zoche intitulée « Les dormeurs » (1998), où l‘escalier n‘est plus seulement un organe, mais une architecture à part entière.

I/ Escalier théâtral
II/ Escalier sculptural
III/ Rien que l'escalier

Extrait du document:

Pour voir et être vus, de nombreux principes furent exploités (par exemple, l'estrade du maître d'école) car la notion de perception est très importante dans l'histoire de la mise en scène. C'est sans doute au théâtre que le lien entre l'escalier et la vue se manifeste le plus. Les premiers théâtres grecs du IV et Ve siècle (comme le théâtre d'Épidaure en Grèce) étaient de plans semi circulaire, et l'espace réservé aux acteurs était légèrement surélevé.

Commentaires