L'État est-il a-religieux ? Dissertation

L'État est-il a-religieux ?
Dissertation se demandant si la religion est nécessaire à l'État.
№ 31158 | 2,250 mots | 0 sources | 2014 | LB
Publié le déc. 08, 2014 in Philosophie , Sciences Politiques , Religion
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans le contexte de sécularisation des sociétés occidentales, la tolérance religieuse et le recul des croyances auraient accompagné la séparation des sphères politique et religieuse. Non seulement l'adhésion à une religion ne résulte plus d'un conformisme social, mais encore le contenu théologique de la morale et de la politique semble s'être effacé. À telle enseigne que la laïcité française, par la voix d'Aristide Briand, parle d'un État « areligieux ». Entre tolérance religieuse d'une part et incompétence de l'État en matière religieuse d'autre part, il ne s'agit pas d'un État irreligieux ou anti-religieux mais plutôt d'un État neutre, indifférent et autonome au regard de la religion.

I. De l'état qui se défend de la religion
II. À l'état « privé » de religion

Extrait du document:

Bodin théorise justement la souveraineté de l'État comme le moment où le pouvoir politique se libère de toute subordination, notamment religieuse. Par définition, la l'État n'acquiert sa pleine souveraineté que lorsqu'ilgagne son autonomie absolue au regard de la religion. Ainsi l'État religieux relève quasiment, chez Bodin, de l'oxymore. Au-delà de la souveraineté, on trouve chez Bodin une justification pratique de l'incompatibilité entre l'État souverain et l'État religieux ; il ne serait pas dans l'intérêt de l'État de se faire partisan d'une religion plutôt que d'une autre, les guerres de religion ayant montré qu'une telle prise de position officielle mène à l'instabilité politique.

Commentaires