L'évolution des dispositifs d'insertion Dissertation by cecile69

L'évolution des dispositifs d'insertion
Dissertation concernant l'évolution des dispositifs d'insertion depuis 2005 et notamment avec les réforme des contrats aidés.
№ 21118 | 1,305 mots | 0 sources | 2010
Publié le nov. 16, 2010 in Droit , Sciences Politiques , Questions Sociales
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Selon la division d'analyse des politiques de l'emploi de l'organisation de coopération et de développement économiques, le taux de chômage pourrait atteindre 10% en moyenne dans cette zone en 2011. C'est dans ce contexte que la France applique les réformes de l'insertion, nées de la loi du 1er décembre 2008. Cette loi vise en effet à favoriser l'insertion professionnelle des chômeurs, en particulier les jeunes âgés de 18 à 24 ans. L'accompagnement professionnel, via la formation, est également l'une de ses mesures clé. Cette loi refond ainsi les dispositifs issus de la loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005 de façon à les rendre plus efficaces.
Nous verrons donc, dans un premier temps, en quoi ces dispositifs, dont les mesures étaient intéressantes, se sont révélés peu efficients (I). Puis nous étudierons comment la loi du 1er décembre 2008 entend pallier aux lacunes précédemment évoquées (II).

Extrait du document:

Ce manque de lisibilité dans les contrats et les acteurs a certainement contribué à l'inefficacité des mesures mises en place. En effet, les contrats initiative emploi et les contrats d'insertion-revenu minimum d'activité ont attiré 141 000 personnes en 2006, et les contrats d'accompagnement vers l'emploi et contrats d'avenir 271 000. La décentralisation de la prescription des contrats d'avenir et des contrats d'insertion-revenu minimum d'activité semble avoir cependant freiné leur développement. Les embauches en contrat d'avenir n'ont vraiment démarré qu'en fin d'année 2005 et sont peu élevées : environ 5000 embauches par mois. D'autre part, la durée des contrats d'avenir et des contrats initiative emploi a diminué : 14.6 mois en 2006 pour les premiers et 14.4 mois pour les seconds (contre 34 mois dans le dispositif précédent).

Commentaires