L'exécutif italien et les chambres : quelles relations ont-ils ? Dissertation by bennou07

L'exécutif italien et les chambres : quelles relations ont-ils ?
Dissertation qui analyse le fonctionnement du système politique italien et le jeu de rôle entre les différents membres du gouvernement et les parlementaires.
№ 11734 | 2,055 mots | 13 sources | 2009
Publié le juin 29, 2009 in Droit , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'exécutif est l'ensemble des organes exerçant sous diverses formes « la puissance exécutrice » selon Montesquieu. La notion d'exécutif concerne aussi bien les régimes présidentiels que les régimes parlementaires où la l'exécutif est dualiste c'est-à-dire divisé en deux organes : le chef d'Etat et un gouvernement. C'est tout particulièrement ce modèle d'exécutif qui va nous intéresser dans l'étude de l'exécutif dans la République italienne. L'exécutif apparait dans les démocraties occidentales non pas seulement comme le pouvoir d'exécution mais comme le centre de décision en matière économique, politique et sociale. Ainsi il va souvent s'opposé au parlement.

1) Le bicéphalisme de l'exécutif

2) Les relations et les rôles de l'exécutif dans la république italienne assez variés

Extrait du document:

Le président de la République peut nommer au sein du Sénat 5 membres a vie. Il est aussi, lorsqu'il n'est plus président un sénateur a vie sauf s'il refuse cette fonction.
Lors de l'initiative gouvernementale des lois, le président autorise la présentation des projets de lois devant les Chambres. Le Président de la république promulgue les lois adoptés auparavant par l'une des Chambres mais il peut avant toute promulgation adresser un motivé au Chambres afin qu'elles délibèrent encore de la loi.
Il peut aussi adresser des messages aux chambres. Avec l'accord des Chambres, il peut signer des traités et recevoir des hommes diplomatiques.
Le plus grand rôle du président est le pouvoir de dissolution des Chambres avec l'accord des Présidents des Chambres. Le 8 mars 2001, le président de la République, M. Ciampi dissous le parlement. C'est la cinquième fois depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale.
Il doit être responsable de la République. Si il ne l'est pas il est accusé de haute trahison et demi de ses fonctions par le parlement.
C'est seulement après délibération des Chambres que le Président de la République peut déclarer l'Etat de guerre. Il a seulement un rôle d'intermédiaire entre le choix du parlement et les médias ou la population.
Selon l'article 91 de la Constitution, « Le Président de la République, avant de prendre ses fonctions, prête serment de fidélité à la République, et jure d'en observer la Constitution devant les deux chambres réunies du Parlement ». Cela signifie que le Président de la République doit agir pour le bien de la République et il est responsable devant les Chambres. Malgré son pouvoir de dissolution, le Président de la République italienne reste minoritaire au sein du pouvoir.

Commentaires