L'existence est-elle soumission au temps ? Dissertation by Bergotte

L'existence est-elle soumission au temps ?
Dissertation de philosophie visant à déterminer si l'homme est esclave du temps qui passe.
№ 15044 | 1,895 mots | 0 sources | 2005
Publié le avr. 21, 2010 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Elever sa vie à la hauteur d'une existence, telle est l'œuvre que tout homme est chargé d'édifier par le truchement de sa conscience. Quand les autres êtres animés se contentent de vivre avec pour dessein ultime de perpétuer l'espèce, l'homme se doit avant de prendre conscience de sa finitude et d'accepter sa condition de mortel. Son rôle est de se placer face à son propre anéantissement et d'en tirer cette dynamique qui le fait non seulement vivre mais exister. Il semble pourtant qu'une limite l'empêche de donner libre cours à son existence : c'est le temps. Forme a priori de la conscience, le temps, qui passe indéniablement, sans souci de notre bonheur, semble soumettre notre existence qui, par sa faute, ne s'épanouit peut-être pas complètement.
En quoi le temps est-il le maître de notre existence ? Est-elle contrainte de se soumettre à lui ? Mais si le temps marque notre finitude, dans quelle mesure l'existence peut-elle en tirer le meilleur profit ? L'un va-t-il sans l'autre ? Ce rapport de maître à esclave n'est sûrement pas si évident que pourrait le laisser penser une douleur liée à l'irréversibilité du temps.

Extrait du document:

Attendu qu'il nous est intrinsèque, nous ne pouvons l'oublier ou en faire abstraction. Qu'il nous suive où que nous allions ne contribue que mieux à nous faire prendre conscience de notre finitude.

Commentaires