L'extension du paradigme néo-classique aux autres sciences sociales Dissertation by didoux2

L'extension du paradigme néo-classique aux autres sciences sociales
Dissertation se demandant si l'application de la théorie néoclassique de l'individu en tant qu'être rationnel est pertinente dans l'analyse de toutes les autres sciences sociales au sein desquelles l'homme est caractérisé par une rationalité imparfaite.
№ 29803 | 4,100 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le juin 04, 2013 in Économie
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Alors que l'individu n'est pas censé agir de façon permanente comme un homo oeconomicus rationnel dans des champs sociaux tels que le mariage, l'éducation ou même le crime, caractérisés par leur défaut d'exactitude, pourtant les néoclassiques appliquent l'hypothèse de rationalité du comportement humain dans tous les domaines de la vie sociale, et cette théorie sert d'outil analytique pour mieux comprendre le fonctionnement de l'individu dans d'autres sciences sociales que l'économie, que ce soit la sociologie ou l'histoire. De plus alors que les sciences sociales sont caractérisées par la coordination des actions humaines, pourtant les néoclassiques appliquent une analyse purement économique de comportement humain qui affaiblit son caractère social.

I. Alors que la définition de l'économie telle que L. Robins l'a formulée semble permettre l'extension du paradigme néoclassique à d'autres champs disciplinaires
II. Pourtant, l'outil analytique néoclassique étendu à d'autres sciences sociales ne semble tendre qu'à une forme d'impérialisme économique

Extrait du document:

En fondant leur hypothèse sur la rationalité, les néoclassiques analysent donc l'économie et les autres sciences sociales par le comportement de l'individu qui maximise son utilité en tenant compte de son revenu, et donc des prix du marché, afin d'atteindre une situation optimale après un calcul coût/avantage. Pourtant, les néoclassiques font comme si l'individu agissait seul et sous contrainte d'une seule variable, celle des prix du marché. Ainsi, on peut reprocher aux néoclassiques d'oublier les facteurs extérieurs qui s'intègrent à l'homo oeconomicus et qui déterminent son choix même si celui-ci reste rationnel.

Commentaires