L'histoire est-elle affaire de spécialiste ? Dissertation by chabou

L'histoire est-elle affaire de spécialiste ?
Dissertation qui analyse dans quelles mesures et à quelles conditions la connaissance de notre passé est l'affaire exclusive des historiens.
№ 3941 | 1,560 mots | 0 sources | 2005
Publié le févr. 27, 2008 in Histoire , Philosophie , Sciences Politiques
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Celui qui fait l’histoire au sens de la retranscription et de l’analyse est bien un spécialiste. C’est grâce à l’étude des traces inconscientes (armes, outils, archives) et des traces conscientes (témoignages, mémoires, inscriptions) laissées par l’histoire, que l’historien peut faire revivre le passé.
Cependant, l’histoire n’est pas exclusivement relative aux spécialistes, aux grands Hommes, dans la mesure où celui qui agit sur le cours de l’histoire peut être un anonyme et que n’importe quel personne instruite peut relater un évènement historique.
L’histoire serait donc l’affaire de tous ?

I) L’histoire en tant que récit, analyse et faits : une science qui relève du spécialiste
A) La science de l’histoire, une affaire de spécialistes
B) Les acteurs de l’histoire : les acteurs spécialistes

II) L’histoire accessible par le non spécialiste
A) L’étude de l’histoire : une discipline ouverte à tous
B) Les acteurs de l’histoire : des acteurs non spécialistes

Extrait du document:

Le fait historique n’est pas observable : il appartient au passé.
En effet, un évènement historique est unique, il ne se répète pas. Toutefois on peut le reconstruire à partir de ses traces présentes, à partir de documents qui subsistent.
C’est ainsi le rôle de l’historien qui explique, analyse, reconstitue le passé et fait avant tout œuvre de connaissance ; il s’agit là d’un spécialiste dont le métier est l’étude de l’histoire. Son but est alors de faire revivre le passé pour mieux le comprendre et pour tirer les conséquences des évènements qui ont marqué l’histoire. Pour mieux comprendre le présent, le spécialiste regarde le passé et s’interroge sur l’histoire. Les spécialistes retranscrivent ce qui s’est passé en s’appuyant sur des preuves et des vestiges du passé (monnaies, outils, inscriptions…).
Ainsi, l’archéologue et le paléontologue analysent le passé par l’étude de monuments figurés, de traces osseuses. Des témoignages peuvent être aussi utiles pour retranscrire les faits d’autrefois. Ces récits légués par les générations précédentes sont utilisables par des spécialistes qui les soumettent à une critique. Un historien, à la différence d’un non spécialiste, peut discerner le vrai du faux dans les témoignages historiques : c’est là son but.
  • Exposé présentant une intrigue réelle surnommée "l'affaire des poisons", et qui s'est déroulée sous le règne de Louis XIV.
    № 10707 | 2,530 mots | 3 sources | 2009 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé de droit sur l'histoire du tribunal spécial pour la Sierra Leone et, plus généralement, sur la logique des tribunaux pénaux internationalisés.
    № 13439 | 2,220 mots | 5 sources | 2009 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui pose la question de savoir quelles sont les répercutions de l'intolérance religieuse sur la justice lors de cette affaire.
    № 10727 | 3,915 mots | 19 sources | 2008 | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires