L'histoire peut-elle s'écrire sans que l'homme ne la prenne en charge ? Dissertation by Parisot

L'histoire peut-elle s'écrire sans que l'homme ne la prenne en charge ?
Dissertation se demandant si l'homme n'est pas l'histoire à lui seul.
№ 27180 | 3,750 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le nov. 29, 2011 in Histoire , Philosophie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Il apparaît que les hommes, par leurs actes, par leur vie sociale, par leurs décisions et leurs comportements, créent cet éternel tourbillon, commun à toute l'humanité. Il semblerait donc que les hommes, en existant, en réagissant de telle ou telle manière, font l'histoire, en s'inscrivant de manière individuelle dans un tourbillon universel. Or, les hommes ont, depuis le XVIIIe siècle, ressenti le besoin d'analyser, de comprendre et d'interpréter ces faits historiques, conséquences des générations passées : l'homme semble avoir besoin de relater ces faits, de s'en souvenir, de les expliquer. L'histoire semble donc désigner une réalité historique – les évènements bien réels du passé – et la conscience de ces évènements, c'est-à-dire la représentation que les hommes se font de ces évènements. Ainsi, cette équivoque implique d'une part un caractère passif de l'homme face à l'histoire – qui correspondrait à un « cours de l'histoire » indépendant de la volonté des hommes –, et d'autre part un caractère actif – l'homme qui exerce sa liberté, sa volonté –, ce qui nous amène à nous poser la question « l'histoire peut-elle se faire sans la volonté des hommes ? ».

I/ L'histoire découlant directement des actions des hommes prime sur la volonté de ce dernier à l'écrire : la force probante du passé l'incite à en prendre compte ces évènements pour mieux voir dans l'avenir
II/ L'histoire peut s'inscrire à l'insu de la volonté des hommes
III/ L'homme lui-même est une partie de l'histoire et par ses actions va la déterminer sans que sa volonté ne lui oblige

Extrait du document:

L'homme, à la différence de l'animal, possède une « histoire », c'est-à-dire qu'il se rend compte des évènements passés, il a la capacité de les connaitre, de s'y référer. Aussi, il a la capacité d'agir sur son présent et d'influencer le cours de son histoire, de l'époque dans laquelle il s'inscrit, l'homme possède une conscience réflexive et peut donc prendre du recul sur ses actions. Inévitablement, il réfléchit sur la portée de ses actes et se donne le choix de faire telle ou telle action : il agit selon sa volonté, c'est-à-dire qu'il agit dans le but de se réaliser lui-même.

Commentaires