L'homme est-il responsable du mal ? Dissertation

L'homme est-il responsable du mal ?
Dissertation se demandant quelle vision de la nature humaine et de son rapport au mal est donnée dans Macbeth de W. Shakespeare, La Profession de foi du Vicaire savoyard de J.-J. Rousseau et Les Ames fortes de Giono.
№ 25719 | 4,195 mots | 3 sources | 2011 | FR
Publié le août 03, 2011 in Littérature , Philosophie , Littérature Etrangère
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans la tradition philosophique occidentale, la présence du mal sur terre constitue un mystère qu'il faut résoudre. En effet, si un Dieu bon a créé le monde, comment expliquer que le mal y règne et y fasse des ravages ? Les philosophes et les théologiens occidentaux ont donc établi deux hypothèses : soit Dieu a un projet que l'homme ne peut saisir et qui comprend le mal pour faire triompher le bien, soit la cause du mal n'est pas en Dieu, mais en l'homme. C'est souvent cette dernière solution qui a été choisie, faisant ainsi de l'homme l'auteur du mal sur terre. Mais l'idée de responsabilité du mal est double : d'une part, elle suppose que l'homme est à l'origine mécanique du mal, mais aussi qu'il en porte la responsabilité morale, ayant commis en toute liberté des actes ayant une évidente intention maligne. Or, dans les deux cas, on semble pouvoir trouver des raisons d'exonérer l'homme de la responsabilité qu'on veut lui faire porter : suis-je responsable d'un mal auquel j'ai participé sans le prévoir ni le vouloir ?

I. L'homme à l'origine du mal ?
II. Mal et liberté
III. L'homme est-il toujours responsable du mal ? Circonstances atténuantes et échappatoires au mal

Extrait du document:

Cette dernière est « timide », c'est-à-dire craintive, et a besoin du calme pour se manifester. Mais elle est simplement enfouie, cachée, et non disparue. Ce que l'histoire a défait, l'histoire peut le refaire : le mal métaphysique qui tient à l'imperfection de l'homme peut être compensé. Nous n'avons pas de raison de désespérer car il n'existe pas de fatalité : l'histoire du mal est réversible.
  • Dissertation se demandant comment, dans Macbeth de Shakespeare dans Les Âmes fortes de Giono et dans la Profession de foi du vicaire savoyard de Rousseau, le mal implique la séduction de celui qui l'accomplit.
    № 25708 | 2,310 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de texte qui vise à analyser et à developper les fondements qui peuvent se prévaloir de rapprocher très souvent et conjointement immoralité et mal.
    № 17078 | 7,460 mots | 6 sources | 2010 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation de philosophie qui affirme que le mal est inhérent à la vie.
    № 6883 | 4,345 mots | 0 sources | 2008 | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires