L’homme est-il un animal religieux ? Dissertation by Gachoucha

L’homme est-il un animal religieux ?
Dissertation philosophique portant sur la définition de l'homme et les notions d'inné et d'acquis.
№ 7758 | 2,550 mots | 0 sources | 2008
Publié le août 21, 2008 in Philosophie , Religion
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La formule « animal religieux » suggère que l’homme se distingue des animaux grâce ‎à la religion, qui semble être un produit de la culture humaine. Le religieux est toutefois un concept ‎difficile à définir, tant il s’exprime différemment selon les ‎cultures, on pourrait néanmoins le caractériser par la transcendance qu’il exerce dans les sociétés humaines.‎ La religion est-elle naturellement culturelle à l’homme ‎ou non ? Et finalement peut-on dire que toute foi ou croyance humaine ne relève en réalité du religieux ?‎

Extrait du document:

Il semble a priori évident que l’homme est un animal religieux, car ce que nous nous ‎pouvons appeler la religion semble omniprésent dans les cultures humaines.‎
Selon Durkheim, la religion a une fonction unificatrice, elle réunit les hommes, les ‎intègre dans la société. Elle crée un sentiment de cohésion sociale, d’appartenance à ‎un même groupe, une même culture. Ainsi, la religion semble inhérente à la société, ‎elle semble indispensable pour ne pas disperser les individus, ne pas les éloigner les ‎uns des autres. Durkheim souligne d’ailleurs l’incidence du lien social sur le suicide, ‎et montre que selon la religion de l’individu, celui-ci varie. Ainsi, il semble que les ‎catholiques se suicident moins que les protestants, car le catholique est mieux ‎intégré, entouré et lié socialement à sa communauté de croyants, ce qui diminue le ‎risque de suicide. La religion semble donc être une fonction sociale sans laquelle la ‎société humaine ne pourrait fonctionner, or ce qui caractérise bien l’homme est sa vie ‎en société.‎

Commentaires