L'Homme est-il un être vivant comme les autres ? Dissertation by Mlle-je-sais-tout

L'Homme est-il un être vivant comme les autres ?
Dissertation de philosophie qui cherche à savoir si l'Homme est un simple vivant ou bien si on peut le distinguer des autres êtres vivants.
№ 18977 | 1,870 mots | 0 sources | 2010
Publié le août 15, 2010 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Sous l'appellation « animaux », on regroupe parfois les animaux dans le sens des « êtres vivants non humains capables de se mouvoir seuls » et les Hommes. Il y aurait donc de nombreux points communs entre les Hommes et les animaux pour qu'ils résident sous la même dénomination. Effectivement, l'Homme est un être vivant tout comme les animaux et les végétaux. S'il semble évident que les végétaux n'ont pas grand-chose en commun avec les Hommes à part la vie, la frontière entre animaux et Hommes paraît plus floue. Pourtant, l'Homme possède des caractéristiques et des capacités propres qu'on ne retrouve chez aucune autre espèce; mais, comment être convaincu que les animaux n'ont pas eux-aussi ces capacités (la pensée, le libre arbitre,…) et qu'ils sont simplement privés des moyens d'exprimer leur pensée ? Comment peut-on être sûr de cette frontière Homme-animal ?

1. Les points communs entre les Hommes et les animaux
2. L'Homme a des caractéristiques propres qui le distinguent des autres êtres vivants
3. Aucun être vivant n'est comme les autres

Extrait du document:

De nombreux éléments semblent permettre un rapprochement entre les humains et les autres êtres vivants, l'Homme serait un être vivant comme les autres.
En effet, tous les êtres-vivants ont en commun la vie et ses caractéristiques, l'Homme serait donc un être vivant semblable aux autres par son opposition avec la matière inerte. Contrairement à l'inerte, le vivant est autonome, c'est-à-dire qu'il s'auto-reproduit (et la reproduction est d'ailleurs sa finalité interne), s'auto-conserve, s'auto-répare (on le voit avec la cicatrisation par exemple), s'auto-construit et ses fonctions sont vicariantes (ses organes peuvent parfois se substituer). De plus, le vivant est un organisme et possède ainsi un milieu, il interagit avec son environnement (lorsqu'il respire par exemple, ou quand il se nourrit).

Commentaires