L'Homme et la pente en montagne Dissertation

L'Homme et la pente en montagne
Dissertation qui cherche à savoir de quelle manière les différentes sociétés humaines appréhendent et gèrent la caractéristique physique principale de la montagne, à savoir la pente.
№ 24917 | 1,635 mots | 4 sources | 2010
Publié le juin 20, 2011 in Géographie , Géologie et Géophysique , Tourisme
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Selon Schrader au XIXème siècle, la montagne est « le trait d'union entre le ciel et la terre ». En effet, ce monde singulier est lié soit à la révélation divine ou soit à la dangerosité de ses pentes. Une montagne est un « objet géographique constituant une partie saillante ou relief de l'écorce terrestre à la fois élevée (plusieurs centaines de mètres au dessus de son soubassement) à versants déclives et occupant une grande étendue (plusieurs km2 au moins) » (Dictionnaire de la géographie de Pierre Georges). Cette définition reste floue en l'absence de seuil mais elle montre les trois principales caractéristiques de la montagne : la masse, l'altitude et surtout les pentes.
Dans une première partie, nous verrons que les pentes en montagne sont l'élément majeur des contraintes pour les sociétés des milieux tempérés. Dans une seconde partie, nous présenterons la pente en montagne comme caractéristique bénéfique pour les sociétés des milieux du sud et tropicaux. Pour finir, nous montrerons que dans l'ensemble des milieux, les pentes tendent à diminuer et deviennent de plus en plus attractives.

Extrait du document:

Cependant, même si les pentes dans les milieux du sud et tropicaux sont souvent bénéfiques aux pays, elles peuvent constituer une forme de ségrégation. Les montagnes du sud et tropicales sont des lieux très peuplés, plus de 600 millions d'habitants soit 11% de la population. Par exemple, les Andes réunissent 20% de la population d'Argentine. D'autant plus que la répartition de la population est encore beaucoup du aux croyances. Par exemple, l'Asie sinisée (Chine) ne s'installe pas sur les pentes mais adosse leurs maisons au pied des montagnes, à l'inverse de l'Asie sous influence de l'Inde qui croit que la montagne est la résidence des Dieux et qu'il faut s'installer sur les pentes pour avoir bonheur et prospérité. Les pentes font donc figure d'une ségrégation socio-spatiale.

Commentaires