L'homme peut-il se contenter de travailler en vue du seul gain ? Dissertation

L'homme peut-il se contenter de travailler en vue du seul gain ?
Dissertation se demandant s'il est possible de limiter le travail à l'argent, ou à d'autres types de gains.
№ 18494 | 1,050 mots | 0 sources | 2010
Publié le juil. 31, 2010 in Économie , Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Travailler est un terme qui depuis le début de l'humanité à tout son sens, les hommes ont toujours dû travailler quel qu'en soit le but. Travailler c'est accomplir une tâche qu'elle soit difficile pour certains ou facile pour d'autres, elle permet d'en tirer un certains profit. Le travail en sciences physiques est une force exercée par la Terre que les hommes par exemple : elle est appelée force gravitationnelle. Nous ne traiterons pas dans ce devoir le travail d'une force mais plutôt le travail qu'exerce l'homme et nous étudierons le but et la finalité d'un travail qui soit psychique ou physique. En effet, il y a différents types de travailleurs : les scientifiques, les philosophes qui fournissent un travail de réflexion, de logique et d'autres qui fournissent un travail porté sur le manuel. Ces deux catégories de vont plus l'une sans l'autre à l'heure actuelle, la plupart des métiers font appels à toutes nos capacités. Un ingénieur par exemple doit réfléchir pour réfléchir pour imaginer un objet et en diriger la conception, un ébéniste créer sur le bois mais aussi choisir le type de bois suivant les attentes du client.

I/ L'importance de l'argent apportée par le travail
II/ Le travail peut être plus enrichissant que l'argent qu'il rapporte

Extrait du document:

De même que Karl Marx qui fut un célèbre homme du parti communiste est avant tout un philosophe. Il défendait l'idée que le travail engendre le bien être de la société et de ses habitants. Dans ce type de société où règne le communisme, le travail est un point important. C'est-à-dire qu'il contribue au bien être de la société, et donc mène au bonheur collectif et non individuel.

Commentaires