L'impérialisme européen par la diffusion du sport, 1815-1914 Dissertation

L'impérialisme européen par la diffusion du sport, 1815-1914
Dissertation portant sur l'apport du sport dans la diffusion de l'impérialisme européen.
№ 29630 | 4,570 mots | 4 sources | 2013 | FR
Publié le mai 05, 2013 in Histoire , Sport
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'impérialisme est la politique d'un pays qui cherche à conserver ou à étendre sa domination sur d'autres peuples ou d'autres territoires. Les visées d'expansion d'un régime impérialiste peuvent se faire directement ou par l'intermédiaire de sphères d'influence.La métropole a ainsi entretenu sa domination sur les colonies par le sport. Les processus de décolonisation qui se sont accentués à la fin de la Seconde Guerre mondiale et qui ont vu l'accession à l'indépendance politique de nombreux Etats n'ont pas pour autant fait disparaitre les principaux traits de l'impérialisme. Les anciennes puissances impériales n'avaient en effet plus intérêt à contrôler les anciennes colonies de l'intérieur mais plutôt à les aider à se développer et de substituer à une présence visible un gouvernement invisible qui est celui des grandes banques.

1. La acteurs de la sportivisation du monde
2. La circulation et la diffusion du sport : construction des espaces impériaux
3. Les institutions prônant la pratique sportive

Extrait du document:

Nombreux ont été les Américains qui ont su profiter des transformations économiques, démographiques et sociale des Etats-Unis à la fin du 19ème siècle pour inscrire le sport dans le mouvement général des affaires et pour en faire un business rentable. Dans ce contexte la possibilité d'étendre le marché au-delà des frontières du pays ne pouvait être négligée. Parmi ces personnes qui voyaient dans le développement planétaire su sport un moyen efficace d'accroitre leurs bénéfices, le plus emblématique est sans doute Albert G. Spalding. C'était un joueur de baseball professionnel dans les années 1870, contribua à la formation de la National League en 1876 et en devient le premier président en 1901. Il était très désireux de prouver que le baseball n'avait pas pour origine un jeu anglais mais était purement américain.

Commentaires