L'importance de la nature dans les arts du XIXe siecle Dissertation

L'importance de la nature dans les arts du XIXe siecle
Dissertation se demandant en quoi la nature devient un sujet important dans le domaine artistique qui va permettre un nouveau regard sur la nature.
№ 29480 | 1,715 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le mars 23, 2013 in Architecture , Arts , Histoire de l'Art
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le XIXe siècle est un siècle de ruptures et d'abord sociale et économique : industrialisation et urbanisation, course à la modernité, enrichissement nouveau de la bourgeoisie qui impose ses goûts dans les arts et principalement dans la métropole (capitale politique, économique, culturelle). Dans les arts, la rupture avec l'académisme entre autre provoque l'éclosion de multiples courants, que ce soit dans l'architecture, les objets d'arts ou encore la peinture. C'est ainsi qu'avec l'impressionnisme et l'art nouveau, un nouveau thème dominera dans les arts au XIX et XXe siècles.


Nous allons alors aborder dans premier temps la nature dans le domaine de la peinture, qui est lui plus concentré dans le mouvement impressionniste, puis dans un second temps dans celui de l'architecture et des objets d'arts, qui baignent tout deux dans l'Art Nouveau.

Extrait du document:

Sisley a pour habitude de travailler en pleine air, d'où cette fidélité à représenter la nature et plus particulièrement, l'eau comme avec « Inondation » (1876). L'eau est omniprésente, marquée par l'étrange présence d'arbres hérissés en lignes, tels des survivants encore sous l'émotion d'une éprouvante inondation. Il y a une complémentarité des couleurs (bleu/orange par exemple) et un tout harmonieux. On peut repérer comme un fondu de droite à gauche: de la représentation la plus trouble à celle la plus claire (bâtiment), ce qui forme une liaison entre la nature brute, et la civilisation (barques, pilonne électrique, corps humains, battisse), ou encore dans l'effet miroitant de l'eau sur de nombreux éléments.

Commentaires