L'inconscience est-elle souhaitable ? Dissertation

L'inconscience est-elle souhaitable ?
Dissertation se demandant s'il est préférable de vivre en pleine possession de sa conscience, ou être inconscient.
№ 20333 | 1,655 mots | 0 sources | 2010
Publié le oct. 12, 2010 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'inconscience serait la perte de nos pensées, de nos sentiments, créerait une incapacité à gérer nos actes et l'émergence de caractères de l'homme jusqu'alors inhibés par la conscience. L'inconscience est souvent enviée lorsque les obligations et les exigences de la vie quotidienne deviennent trop importantes. N'est-il pas plus facile d'agir sans toujours réfléchir aux conséquences ? L'inconscience s'apparente alors à la liberté, et devient plus que souhaitable. Cependant, la conscience est un élément vital à la survie du sujet et à sa vie en communauté. Si je ne suis pas conscient de ce que je fais, comment savoir si je ne fais pas du mal, à moi ou à mon entourage ? De plus, l'inconscience ne me fait-elle pas perdre une partie de moi, qui est la réflexion ? L'inconscience n'aboutit-elle pas au remplacement de ma capacité à choisir par mes désirs et mes instincts de survie ?

1-Qu'apporte l'inconscience ?
2-En quoi est-elle désirable, que satisfait-elle ?
3-L'inconscience apporte-elle plus que la conscience ?

Extrait du document:

Dans la vie de tous les jours, la tension est forte, et le sujet en vient parfois à craquer. Le défaut de conscience crée une baisse de tension, et l'on ressent alors un bien être énorme à être inconscient. Détruire ce que la conscience nous à aider à ériger n'est-il pas, sur le moment, jouissif ? Mais ce n'est qu'une inconscience passagère, comme un tampon entre deux périodes de conscience.

Commentaires