L'inconscient psychique et la prise de responsabilités Dissertation by Gachoucha

L'inconscient psychique et la prise de responsabilités
Dissertation qui analyse si l'hypothèse de l'inconscient psychique empêche une prise de responsabilité, ou bien si l'individu peut prendre ses responsabilités, malgré cette hypothèse.
№ 7965 | 1,315 mots | 0 sources | 2008
Publié le sept. 04, 2008 in Philosophie , Psychologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Prendre ses responsabilités est un acte important pour l'homme car le degré de prise de responsabilité traduit la maîtrise de l'homme de lui-même, du monde : il possède alors un certain pouvoir.
Prendre ses responsabilités, c'est s'attribuer à soi-même ses actes ; cette attribution confère à l'homme une certaine puissance puisqu'elle conduit l'homme à l'honnêteté avec lui-même, et donc à une certaine liberté, dans la mesure où l'homme coïncide avec lui-même. Mais l'hypothèse de l'inconscient peut permettre le doute quant à cette prise de responsabilités, qui serait alors peut-être une illusion.
Cependant, l'hypothèse de l'inconscient est-elle vraiment une entrave à la prise de responsabilités ?

1. L'inconscient peut empêcher une prise de responsabilité

2. La possibilité de prendre ses responsabilités

3. L'existence de l'inconscient et les conséquences

Extrait du document:

L'hypothèse de l'inconscient peut empêcher toute prise de responsabilité.
Selon l'hypothèse de Freud, l'homme est soumis à des pulsions, qui font bien parties de lui, et qui le dépassent, mais en plus de cela, il est aussi soumis à des obligations, des devoirs moraux qu'il s'impose à lui-même. Mais cette soumission va plus loin car il doit aussi prendre en compte la réalité du monde, de son environnement. Ces éléments ne laissent donc plus beaucoup de place à la volonté du « moi » « qui n'est plus maître dans sa propre maison », elle est fortement réduite et influencée.
Les actes de l'homme sont alors le produit de son psychisme tourmenté par les trois éléments expliqués plus haut.

Commentaires