L'interdit est-il destructeur du désir ? Dissertation

L'interdit est-il destructeur du désir ?
Dissertation se demandant si on peut aller jusqu'à penser que les interdits sont faits pour être transgressés.
№ 20288 | 1,130 mots | 0 sources | 2010
Publié le oct. 11, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les interdits qui ont cours dans toutes les sociétés, souvent codifiés dans les tables, des codes ou des recueils de lois, cherchent aux désirs de l'homme des limites, l'éclairent sur la façon dont il doit se comporter en société, fixent le champ de ce qui est ainsi possible une vie en commun, comme l'interdit du meurtre ou du vol, par exemple, rendent ainsi possible une vie en commun qui soit la plus pacifiée possible. Que les rapports entre l'homme et la loi pourtant soient rien moins que simples, c'est ce dont témoigne de certaines fêtes dans de certaines sociétés, comme, au Moyen-âge, la fête des fous ou bien encore carnaval, fêtes où les hiérarchies sociales d'ordinaire respectées se voient bouleversées, où toutes les postures qui sont celles des hommes en société sont dénoncées. Le désir, jusque là contenu par les lois, rejaillit et s'exprime dans un immense charivari, dans l'abolition des interdits et la remise en question des hiérarchies sociales.

1-L'interdit : ce qui sert à contenir l'illimitation du désir
2-L'interdit serait-il créateur du désir ?
3-L'interdit assumé, condition d'un désir conscient, d'une vie éthique

Extrait du document:

D'où la fête collective, comme la fête des fous au Moyen-âge, ou Carnaval encore aujourd'hui, tirerait-elle sa nécessité, si ce n'est, comme en une sorte de retour du refoulé, d'exprimer un désir de mettre à bas les masques (en les généralisant parfois ), de renverser les hiérarchies établies, de changer d'identité (sociale ou sexuelle) ?

Commentaires